Christiane Lambert, une nouvelle capitaine à la barre du Petit Manoir du Casino

21 février 2018 - Par Pierre-Alain Belpaire

« Quand j’ai appris que le poste était vacant, j’ai tenté ma chance. Tout simplement… »

Et Christiane Lambert a bien fait d’appliquer : depuis début janvier, cette expérimentée dirigeante, œuvrant depuis deux décennies dans l’univers du marketing et des ventes (Sandman, Gouverneur, Château Vaudreuil, Manoir Rouville-Campbell notamment), a pris les commandes de l’Hôtel et Pavillons Le Petit Manoir du Casino de la Malbaie.

La nouvelle directrice générale ne manque ni d’ambition ni de projets. Le complexe de 190 chambres accueille depuis peu un rutilant centre de détente en microclimat, le Spa O’Quartz. « Nous allons devoir encore mieux vendre ce produit, l’inclure dans des forfaits », avance-t-elle. Les récentes rénovations des salles de réunion semblent également inspirer cette experte en organisation d’événements corporatifs, mariages et autres congrès. « Nous partons à la conquête d’un nouveau marché, se réjouit-elle. Jusqu’ici, le Petit Manoir accueillait les nuitées des activités organisées au Manoir Richelieu. Désormais, cette clientèle assistera aux événements qui se tiendront chez nous et restera séjourner. »

La responsable refuse toutefois l’idée d’une rude et inévitable concurrence entre son établissement et le Fairmont, distant d’à peine 500 mètres. « On ne joue pas dans la même catégorie, reconnaît-elle. On ne doit pas être en compétition mais complémentaires. Nous devrions collaborer, mettre nos forces et nos efforts en commun, voire même devenir partenaires lors de certains grands événements. »

Nullement inquiète par le prochain G7 qu’accueillera Charlevoix (« Pourquoi le serais-je ? Tout est déjà planifié, vendu, complet… »), Christiane Lambert pointe plutôt un autre obstacle, bien plus délicat à franchir : la pénurie de main-d’œuvre. « C’est tout un défi, soupire-t-elle. Il est devenu extrêmement difficile de conserver son personnel, les plus jeunes éléments notamment. » Pour retenir ses employés, la directrice générale entend miser sur un « esprit d’équipe renouvelé » et l’importance des « valeurs familiales ». « Tout le monde doit pousser la roue dans la même direction, illustre-t-elle. Il faut que chacun ait pour unique objectif la réussite du Petit Manoir. Des directeurs au personnel d’entretien, nous devons tous agir comme si nous étions les propriétaires de cette entreprise. On grandira ensemble. »

Tout simplement…
 
 
Pour suivre Hôtel et Pavillons Le Petit Manoir du Casino :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.