Chéri Coco : Soleil d’Afrique dans le quartier Saint-Roch

 
2 novembre 2020 | Par Laurence-Michèle Dufour
  • Ouverture officielle : 7 octobre 2020
  • Nombre de places assises : 50
  • Propriétaires : Coralie et Mélina Paradis, Pascaline Gouin, Lydia Quenum (chef) et Francine Emmanuelle Ahyi-Sena

"Chéri Coco" est un terme affectueux couramment utilisé comme salutation en langage populaire de l’Afrique francophone. Il annonce l’ambiance chaleureuse et festive que les cinq femmes derrière ce nouveau restaurant du quartier Saint-Roch, à Québec, souhaitent offrir à leurs visiteurs, qu’elles ont d’ailleurs bien hâte de pouvoir accueillir.

« Ça fait environ un an qu’on travaille là-dessus, raconte Coralie Paradis. Initialement, on était censé ouvrir au début de l’été, mais évidemment tout a été retardé. » Les travaux n’étant pas assez avancés, la petite équipe n’a même pas pu profiter du « sursis » de cet été pour ouvrir ses portes. C’est donc en mode pour emporter seulement qu’elles débutent leur aventure cet automne.

Pour ce projet les sœurs Paradis et Pascaline Gouin, toutes trois propriétaires du restaurant Le Voisin à quelques pas de là, s’associent à la chef Lydia Quenum et sa fille Francine Emmanuelle Ahyi-Sena. Les deux femmes d’origines togolaises, fortes de leur expérience à la tête d’un service traiteur spécialisé dans les mets inspirés de plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest à Montréal, ont migré dans la Capitale-Nationale pour ce nouveau projet. Au menu se retrouvent donc leurs spécialités : grillades sur charbon de bois, mijotés de viande ou de poisson, beignets frits, riz et légumes.

« Les filles en cuisine font aussi de super jus typiques de là-bas, glisse Coralie Paradis. Par exemple, un jus au gingembre ou un autre à la fleur d’hibiscus. On souhaite s’amuser à les intégrer à notre carte des cocktails. » Pour ce qui est de la carte des vins, elle sera composée entièrement de vins africains et de vins québécois.

Le soin du design et de l’architecture a, quant à lui, été confié à la firme Lanterne Architectes. Au centre de la pièce trône un énorme bar pouvant accueillir près de la moitié des convives. Les murs aux couleurs chaudes sont vêtus des œuvres colorées de l’artiste-peintre ivoirien Jean-Marc Ouattara.

Sans être un bar, le « maquis » de la rue Saint-Joseph présentera chaque mois, dès que la situation le permettra, une prestation musicale en direct. Le Pantoum, complexe de création musicale opéré par une communauté de travailleurs du milieu culturel de la Ville de Québec, en assurera la programmation en plus d’être responsable de l’ambiance musicale générale du restaurant. « On souhaite que les gens aient envie d’y faire la fête », confie la propriétaire. Trois des listes de lectures de musique créées pour l’occasion sont d’ailleurs disponibles sur Spotify. Les clients qui le souhaitent peuvent ainsi accompagner en musique, leur repas à emporter, en attendant l’ouverture de la très colorée salle à manger.

(Crédit photo : Gracieuseté Chéri Coco Resto)

Pour suivre Chéri Coco Resto :

Mots-clés: 03 Capitale Nationale (Québec)
Ouverture/rénovation

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).