Les jeunes chefs s’invitent à domicile

 
21 octobre 2020 | Par Laurence-Michèle Dufour

Malgré une pénurie de main d’œuvre en restauration et de nombreux postes de cuisine à combler (en dehors de cette situation particulière qu’est la crise sanitaire, bien entendu), de plus en plus de talentueux chefs de la relève choisissent plutôt de se lancer en affaires et de proposer une formule « chef à domicile ».

« J’avais déjà beaucoup de demandes de traiteur alors que je n’avais même pas parti mon affaire, raconte Fanny Lehouiller qui lançait son entreprise Fanny Lehouiller Cuisine à domicile/Traiteur au mois de février dernier. Ça a débuté avec le bouche-à-oreille et puis je me suis créé un nom et fait faire un logo par un ami graphiste. »

Fanny Lehouiller, que le public a pu découvrir au cours de la septième saison de l’émission Les Chefs !, a la réputation d’être travaillante et passionnée. Forte de plusieurs expériences à titre de sous-chef, et même de chef, elle désire désormais avoir un horaire plus libre et faire les choses à sa façon. Avec l’aide d’une autre amie, elle monte les fichiers Excel pour les listes d’inventaire et autres paperasses de comptabilité nécessaires à la gestion et à l’organisation de ce type d’entreprise. Mais au quotidien, c’est seule qu’elle en opère toutes les facettes. « Honnêtement, je peux travailler pratiquement tous les jours s’il le faut, confie la jeune femme. Quand je cuisine, je n’ai pas l’impression de travailler. »

De son côté, une demande de visa refusé l’hiver dernier forçait David Giroux à quitter son emploi dans un étoilé du sud de la France. Il retrouvait bien vite un boulot en cuisine près de chez lui, à Mirabel, mais la pandémie avait raison de ce nouveau poste : l’entreprise pour laquelle il travaillait alors devait, comme bien d’autres, réduire ses effectifs. « Moi, ne rien faire, je n’en suis pas capable ! », s’exclame le jeune chef. Avec l’été qui s’annonçait alors sous des airs de déconfinement, David Giroux entrevoyait l’opportunité d’affaires et la saisissait en démarrant son service, David G Traiteur.

« J’ai d’abord lancé l’idée sur ma page Facebook et j’ai rapidement reçu quelques contrats de mes contacts, et même des contacts de quelques chefs pour lesquels j’avais travaillé », raconte le jeune homme qui, malgré ses 22 ans, a déjà plusieurs années d’expérience en cuisine. Il entreprenait aussitôt de créer sa page professionnelle.

David Giroux est, lui aussi, seul au sein de son entreprise, même s’il bénéficie de l’aide de sa copine et de la famille de cette dernière. Il travaille d’ailleurs de la maison familiale, « plutôt bien équipée ». Pour ses plus gros contrats, ce fier ambassadeur de la Tablée des chefs obtient la permission d’utiliser leurs installations en soirée, en dehors des heures des ateliers de cuisine du camp de jour. Fanny Lehouiller, elle, a plutôt décidé d’investir et de bien équiper la cuisine de son appartement. Une pièce y est maintenant dédiée à ses réfrigérateurs supplémentaires, à un congélateur, à une machine sous-vide et au Thermomix.

Malgré le contexte particulier, Fanny Lehouiller et David Giroux ont tous deux pu profiter d’un bel été où les rassemblements familiaux furent à l’honneur. « Les gens aiment bien la liberté que leur procure cette expérience [de chef à domicile], estime la jeune femme. Ils peuvent profiter d’un bon repas gastronomique avec leurs proches. J’apporte ma vaisselle et quand je repars, la cuisine est propre ! »

La deuxième vague qui frappe le Québec pousse évidemment les jeunes chefs à s’adapter, encore une fois. Mais tous deux confient rêver, malgré tout, de posséder un jour leur propre restaurant. En attendant, Fanny Lehouiller entend continuer à profiter de cette nouvelle aventure pour développer son sens de l’entreprenariat ainsi que sa clientèle. David Giroux, quant à lui, continue de faire ses armes et précise qu’il se posera ... après avoir repris et achevé son parcours à l’étranger.

(Crédit photo : gracieuseté Fanny Lehouiller)

Pour suivre Fanny Lehouiller :

Pour suivre David Giroux :

Mots-clés: Québec (province)
Chefs
Traiteurs

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).