Cantine Fortier : Les secrets d’une fringante quadragénaire

5 avril 2019 - Par Marie-Ève Garon

La Cantine Fortier d’Amqui, véritable institution dans le paysage culinaire matapédien, célèbre cette année son 40e anniversaire. L’enseigne du boulevard St-Benoît a gagné ses lettres de noblesse grâce, entre autres, à l’ardeur au travail et à la détermination de ses fondateurs, Daniel Fortier et Fernande Lavoie. Aujourd’hui seule aux commandes suite au décès de son mari, Fernande continue de s’investir corps et âme dans ce lieu rassembleur. « Il ne faut pas avoir peur de travailler, glisse-t-elle. Je m’investis encore 80 à 85 heures par semaine. Heureusement, nos employés sont très impliqués aussi. »

Le début d’une belle histoire

En 1979, l’offre de restauration foisonne à Amqui et les nouveaux entrepreneurs doivent se bâtir une clientèle. Bien avant que les produits locaux et régionaux ne deviennent à la mode, ils faisaient déjà partie intégrante de la philosophie d’entreprise du couple. L’accueil chaleureux, la qualité des ingrédients et les copieuses portions n’ont pas tardé à trouver preneurs auprès des citoyens de la région. « Nous étions un peu avant-gardistes, confie la maîtresse des lieux. On a plongé dans ce projet mais la première année, ça n’a pas été facile. Nous avions peu de connaissances dans ce domaine puisque mon mari travaillait dans une épicerie et moi, dans un bureau. »

S’ils étaient au départ en terrain inconnu, la situation évolue rapidement : après seulement trois ans d’activité, le local initial devient trop petit à cause du fort achalandage. « On avait réussi à bâtir notre clientèle même en étant saisonnier », poursuit la fondatrice. Les propriétaires achètent alors le terrain afin de pouvoir entreprendre des travaux de rénovation. « On a construit un nouveau bâtiment, mais nous demeurions en activité seulement d’avril à novembre. »

Laisser sa marque

Au début de la décennie ’90, le duo fait face à une décision importante concernant l’avenir de l’entreprise. « Ça devenait moins populaire de manger dehors l’été quand il fait très chaud et l’automne quand il fait froid. Ce sont les demandes répétées des clients qui nous ont amenés à nous questionner : investir pour agrandir ou cesser les activités ? Le travail saisonnier était une réalité trop difficile sur le plan financier. » Malgré l’investissement que cela représente, les propriétaires décident d’aller de l’avant. La Cantine Fortier subit donc, en 1993, d’importants travaux avec notamment l’ajout d’une verrière. La clientèle peut, dès lors, manger à l’intérieur toute l’année. « C’est un choix qu’on n’a jamais regretté. »

Toujours à l’affût des commentaires de ses clients et munie de ses précieuses valeurs humaines, Fernande Lavoie ne cesse de faire progresser son entreprise. « Nous avons récemment effectué un grand virage vert. Pour une cantine, c’est primordial d’avoir des contenants adéquats et sécuritaires, alors nous avons fait beaucoup de recherches pour trouver le bon produit. On ne doit jamais se reposer sur ses lauriers, il faut toujours avancer. »

Au cours de ces 40 ans, il n’a jamais été question de faire de compromis ni sur la qualité ni sur la quantité de nourriture qu’on retrouve dans l’assiette. « Celui qui veut manger à sa faim, c’est ici qu’il doit venir. C’est d’ailleurs ce qui a fait notre renommée. »

(Sur la photo : Fernande Lavoie entourée de ses précieuses employées. Crédit photo : Facebook / Restaurant Cantine Fortier)

Pour suivre Cantine Fortier :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.