Café SAT : Gourmande porte ouverte sur le Montréal numérique

24 octobre 2018 - Par Marie-Ève Garon

  • Ouverture officielle : 10 septembre 2018
  • Nombre de places assises : 60
  • Directeur des espaces à la SAT : Alexandre Auché
  • Chef : Maxime Cardin-Pilon
  • Design : Alexandre Auché en collaboration avec Amélie Daudelin-Pilotte, Hakima Djermouli et Emily Robinson

En septembre dernier, la Société des arts technologiques de Montréal a inauguré son tout dernier projet, le Café SAT. C’est dans un local fort lumineux que l’équipe a imaginé ce concept afin d’exploiter un espace qui ne servait auparavant que pour des événements ponctuels. « Nous voulions rendre ce lieu plus dynamique, explique Alexandre Auché, directeur des espaces à la SAT. L’idée d’un café s’est imposée rapidement dans nos discussions puisque l’établissement abrite déjà un restaurant (Labo culinaire) et une salle de spectacles. Ce type d’endroit nous permettait d’avoir une ouverture sur la ville. C’est aussi une porte d’entrée pour la SAT et ses activités. »

La mission première de la SAT, qui est un organisme à but non lucratif de renommée internationale, est d’appuyer les artistes et l’art numérique. Le café s’inscrit dans la continuité de ce mandat puisque tous les profits sont réinvestis dans les cachets d’artistes, les salaires des employés ainsi que les honoraires de plusieurs chercheurs et enseignants.

Alexandre Auché précise que « dans la vocation du café, il y a un espace dédié aux formations en art numérique, destinées au grand public, données par des membres de l’équipe de la SAT. Il y aura aussi des ateliers sur le café. Mais au-delà de ça, notre idée est de faire goûter le café au même titre qu’un vin. Nous avons quatre baristas professionnels qui travaillent ici et chaque mois, nous ferons affaire avec un torréfacteur différent. »

L’esprit derrière la modeste mais alléchante carte du café est de mettre en valeur les produits locaux ainsi que les torréfacteurs d’ici et des autres provinces (Nouvelle-Écosse, Colombie-Britanique, Ontario). « Pour le Café SAT, on collabore avec le chef du Labo qui est Adrien Renaud. L’idée est de se partager les ressources. Nous travaillons avec les mêmes fournisseurs de la région. Nous avons aussi un jardin sur le toit et la production servira, l’an prochain, pour les deux endroits. Chacun a sa spécialité, mais nous sommes complémentaires. »

Un design sur mesure

Alexandre Auché a collaboré avec une petite équipe de designers pour mettre en valeur ce lieu pour le moins inspirant. Avec sa façade vitrée donnant sur la Place de la Paix, son aspect épuré et un brin tropical, le Café SAT possède un côté aussi moderne qu’intemporel. « Nous avons fait fabriquer des lampes, avec des tubes en laiton et des sphères blanches qui sont comme de petits bijoux. On a pensé le design en fonction de nos besoins. Nous voulions de grandes tables pour les formations et le coworking. On a récupéré du mobilier dans une église, qu’on a refait à neuf dans un esprit chaleureux, mais avec une touche très moderne. »

L’élément clé du décor est sans doute le comptoir traversant l’espace, recouvert d’un moucharabieh, une structure de bois ajourée et sculptée qu’on retrouve dans les pays arabes. « Nous avons gardé le principe du moucharabieh, mais on a raconté l’histoire de la SAT en code binaire, en zéro et en un. C’est rétroéclairé vers l’arrière, alors ça donne une esthétique assez vivante. Pour moi, le design est toujours en mouvement, certains éléments sont appelés à être intégrés au décor. On est en constante évolution, il n’y a rien de fixe. »

(Crédit photo : Jean-Philippe Sansfaçon et Instagram / Société des arts technologiques)

Café SAT, 6, Place du Marché, Montréal :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.