CPE durable : 62 CPE et garderies certifiés cette année

 
8 décembre 2020 | Par Laurence-Michèle Dufour

Fondé en 1979, l’organisme à but non lucratif ENvironnement JEUnesse (ENJEU) s’affaire à conscientiser les jeunes du Québec aux enjeux environnementaux. Son programme CPE durable, créé en 2014, offre un accompagnement et des certifications en gestion durable pour les centres de la petite enfance, garderies et milieux de garde. Et pour l’année 2019-2020, 62 CPE et garderies se sont vus décerner la certification. « En une seule année, on dénombre pas moins de 225 actions en environnement, et ce malgré le contexte de pandémie », se réjouit Catherine Gauthier, directrice générale d’ENJEU.

Bien que cette période extraordinaire puisse ralentir et compliquer la mobilisation, les enjeux environnementaux doivent plus que jamais demeurer au centre de nos préoccupations, pense la directrice. Si chaque petit geste compte, autant appliquer les bonnes habitudes dès la tendre enfance. Selon les plus récentes statistiques de l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE), on recense près de 1 000 centres de la petite enfance au Québec, et près de 18 % de ces établissements sont désormais impliqués de près ou de loin avec ENJEU.

Des chiffres encourageants qui devraient continuer à augmenter. « L’année dernière a été notre plus grosse année, avec près d’une centaine d’inscriptions, constate Catherine Gauthier. Je lève d’ailleurs mon chapeau aux participants d’avoir maintenu leurs engagements dans un pareil contexte. »

L’alimentation, une thématique centrale

Le souci de l’environnement semble être dans l’ADN des CPE. Les thématiques qui ressortent le plus souvent sont l’alimentation locale et biologique, les potagers éducatifs et la réduction de déchet. « L’alimentation est vraiment une thématique centrale dans un CPE. L’horaire gravite autour des repas et des collations, c’est vraiment au cœur de l’action. L’enfant qui doit aller "nourrir" le bac de compostage le verra comme un jeu et éprouvera même un sentiment de fierté. » La directrice soulève également l’implication des parents qui ont à cœur le futur de leur progéniture.

Si le manque de ressources et de temps sont les principaux freins à ces virages durables, il est d’autant plus avantageux de se tourner vers un organisme qui comble ces lacunes. Le programme d’accompagnement aide ainsi les participants à mettre sur pied un comité environnemental. Un outil de diagnostic pour faire l’état de la situation est également fourni afin d’aider à établir les actions qui seront prioritaires. Il est également possible de participer à des webinaires sur les bases de la gestion.

« Mais l’ingrédient secret pour que ça fonctionne bien demeure d’avoir des personnes passionnées et motivées et qui peuvent ensuite mobiliser d’autres personnes dans la communauté », conclut Catherine Gauthier. Il est donc primordial de faire connaître la démarche. Babillards, infolettres et affiches encourageront ainsi la communauté à se joindre à l’effort et pourront également inspirer les bonnes pratiques aux autres établissements.

(Crédit photo : CPE Franquette la Grenouille à Chambly)

Pour suivre ENvironnement JEUnesse :

Lire aussi : Les institutions mangent local (1/5) : « On diminue les coûts en augmentant la qualité »

Mots-clés: Québec (province)
Développement durable
Services institutionnels

À lire aussi !

© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).