brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

COVID-19 : Les informations HRI de ce mardi 28 avril

 
28 avril 2020

Pas une heure sans qu’une nouvelle information entourant la COVID-19 ne tombe dans les boites courriel de notre rédaction. Le HRImag a donc décidé, jusqu’à nouvel ordre, de vous proposer, en un seul endroit, toutes les informations concernant le désormais célèbre coronavirus et son impact sur l’industrie des HRI.
 

La Semaine du cidre du Québec... à la maison !

La Semaine du cidre du Québec est de retour pour une quatrième édition qui se tiendra à la maison du 7 au 17 mai prochain. Si la crise sanitaire empêche les Producteurs de cidre du Québec de convier le grand public dans les cidreries, les bars et les restaurants, le cidre, lui, peut encore s’inviter à la maison !

Malgré les circonstances, les différents acteurs de l’industrie ont décidé d’unir leurs forces pour offrir aux amateurs des manières créatives et sans contact de poursuivre leurs découvertes et adopter le cidre du Québec... dans le confort de leur foyer.

« La COVID-19 secoue toutes les industries en ce moment, et l’industrie du cidre n’y échappe pas, note dans un communiqué Marc-Antoine Lasnier, président des Producteurs de cidre du Québec. Nous espérons, avec cette édition spéciale de l’événement, encourager les Québécois à poursuivre leurs découvertes de Cidre du Québec et à soutenir l’achat local dans les différents points de vente spécialisés, chez les restaurateurs offrant des menus à emporter ou encore auprès des cidreries offrant la cueillette en boutique ou la livraison à domicile ».
 

La Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfant offre des repas gratuits à une cinquantaine d’employés du Children

En cette période de pandémie, où la solidarité est plus importante que jamais, la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants a tenu à souligner de belle façon le dévouement d’une cinquantaine d’employés du Children, qui ont généreusement accepté de prêter main forte à deux CHSLD et CIUSSS de l’Ouest de l’Île de Montréal. C’est afin de faciliter la vie de ces Champions du quotidien que la Fondation a offert de nourrir gratuitement le personnel de soutien pendant toute la durée de leur affectation spéciale.

« La contribution de nos donateurs nous donne la chance de souligner le sens du devoir de ces employés de cœur, qui sont habitués de traiter les enfants, mais qui travaillent maintenant au front auprès des grands-parents et des arrière-grands-parents de leurs jeunes patients », souligne dans un communiqué la présidente de la Fondation, Renée Vézina.
 

Retour au travail des employés

L’Association Restauration Québec (ARQ) a répondu à de nombreuses questions concernant la crise de la COVID-19, notamment à propos de la gestion des ressources humaines. Vous trouverez ici les réponses à vos questions concernant le retour au travail de vos employés. Voici quelques réponses en bref :

Est-ce que les employés rappelés au travail peuvent refuser de revenir ?

Non, les employés rappelés doivent retourner au travail. S’ils ne le font pas, ce sera considéré comme un départ volontaire.

Il est important de convoquer par écrit le ou les travailleurs à une date et heure précise de retour. De préférence, il serait pertinent de trouver une façon où un accusé de lecture est possible. Vous indiquez aussi dans la convocation que si le travailleur ne se présente pas, on présumera le départ volontaire de celui-ci. Ainsi, si le travailleur ne se présente pas au moment déterminé, vous pourrez le considérer comme un départ volontaire et vous aurez une preuve documentaire pour le rappel.

Comme les employés ne veulent plus revenir parce qu’ils gagnent plus cher avec la Prestation canadienne d’urgence (PCU), est-ce qu’ils sont obligés de revenir au travail si je les rappelle ?

Comme mentionné à la question précédente, les employés mis à pied temporairement doivent retourner au travail. S’ils ne le font pas, ce sera considéré comme un départ volontaire. À noter que les employés qui font un départ volontaire perdent leur éligibilité à la PCU.

Exception : Les employés qui refusent pour des raisons de garde d’enfant ou d’un proche atteint de la COVID-19 peuvent le faire.

Si l’employé refuse, qui l’employeur doit-il aviser pour que l’employé ne reçoive plus la PCU ?

Dès que vous avez un cas de départ volontaire, il est important de compléter un Relevé d’emploi pour cet employé avec une raison de départ « E – Départ volontaire ». De cette façon, Service Canada sera au courant de la situation et pourra retirer l’éligibilité à la PCU à cet employé.

Est-ce qu’un employé à l’emploi peut refuser de travailler par crainte de contracter la COVID-19 ?

Le travailleur peut déposer une plainte ou signaler une situation dangereuse à la CNESST. Cette plainte sera traitée pour qu’on en évalue le risque et si des mesures correctives et de contrôle doivent être mises en place.

Un inspecteur de la CNESST déterminera dans les plus brefs délais s’il existe un danger ou non en s’assurant du respect de la démarche prévue. SI l’inspecteur ne considère qu’il n’y a pas de danger, l’employé doit continuer à donner sa prestation de travail.
 

À la recherche d’un refuge après la période de confinement

L’équipe de direction et les propriétaires de la réserve Beauchêne, l’une des principales réserves de pêche de luxe accessibles en voiture au Canada, ont dû récemment traiter des appels et demandes d’une nature légèrement différente alors que des citadins bien nantis, dont un grand nombre ne sont pas des pêcheurs, se sont informés dans le but de faire des réservations.

Dans le contexte de la COVID-19, l’attrait de la réserve Beauchêne a rejoint un plus large public. Pour ces gens, l’attrait ne réside pas nécessairement dans la pêche, mais plutôt dans l’accès à un environnement sûr et éloigné qui se trouve à distance raisonnable de leur domicile et qui ne requiert pas de mettre une croix sur les commodités de premier ordre : repas raffinés, confort matériel, accès à une connexion sans fil haute vitesse.

« La situation liée à la COVID-19 a été très difficile pour la plupart des entreprises du secteur de l’hôtellerie, mentionne dans un communiqué Tony Avramtchev, directeur général de la réserve Beauchêne. Nous avons appris que bon nombre de centres de villégiature et de pourvoiries de la région n’ouvriront pas du tout cette année. Nous sommes très chanceux d’être dans une position où nous sommes déterminés à démarrer nos activités dès que nous aurons l’autorisation des autorités gouvernementales, et nous prévoyons actuellement une augmentation du nombre de réservations au cours des saisons estivales et automnales. »
 

Un fonds de secours de 1 million $ pour les travailleurs de la restauration

Les chefs canadiens Vikram Vij, Victor Barry et Dan Geltner ont annoncé ce mardi la création du Fonds canadien de secours aux travailleurs de l’accueil (FCRSS) pour soutenir les travailleurs de la restauration et de l’accueil touchés financièrement par la COVID-19.

Le Fonds, qui commencera à accepter des candidatures dès le 6 mai, accordera des subventions uniques de 500 $ aux travailleurs de la restauration et de l’accueil : cuisiniers, serveurs, barmans, livreurs et d’autres personnes qui se retrouvent soudain en détresse et qui ont un besoin urgent d’articles tels que l’épicerie, les médicaments et / ou d’autres produits de santé.

« La communauté hôtelière est ma famille élargie, mentionne dans un communiqué Victor Barry. Depuis que j’ai 11 ans, j’ai le privilège de travailler côte à côte avec les personnes exceptionnelles qui fabriquent, servent et livrent votre nourriture. Et maintenant, plus que jamais, ces gens qui travaillent dur ont besoin de notre aide, c’est pourquoi je suis fier d’appuyer l’initiative du Fonds canadien d’aide aux travailleurs d’accueil. »
 

Le Portugal déploie un label « Clean & Safe » pour rassurer les touristes

Après les campings et les hôtels, les destinations déploient à leur tour leurs chartes sanitaires, relate l’Écho touristique. Ainsi le Portugal vient de présenter son label « Clean & Safe » qui sera gratuit, optionnel et valide un an. Les complexes touristiques, les hébergements, les entreprises d’animation touristique et les agences de voyages peuvent désormais demander cette attestation destinée à distinguer les opérateurs de tourisme prenant toutes les mesures nécessaires face à l’épidémie de Covid-19.
 

Qui sauvera le secteur de la restauration en France ?

Entre 25 % et 40 % des restaurants risqueraient de faire faillite des suites de la crise sanitaire du coronavirus. La situation financière du secteur de la restauration traditionnelle est clairement inquiétante. Olivier Gergaud, professeur et directeur du centre d’excellence Food, Wine and Hospitality, KEDGE, alerte en effet sur l’insuffisance des aides allouées par l’État et appelle à l’engagement des assureurs et des consommateurs pour sauver la gastronomie, pilier du patrimoine français et de l’offre touristique nationale.

L’article paru dans le quotidien The Conversation mentionne que sur un échantillon de 14 667 établissements de type restauration traditionnelle (soit près de 15 % de l’ensemble de la population étudiée) extrait de la base Diane-Bureau van Dijk, 51 % seraient dans la zone rouge si l’on s’en tient au ratio d’endettement (endettement net/capitaux propres). Ce résultat doit toutefois être relativisé car, comme le confirme Éric Pichet, professeur à KEDGE et spécialiste d’analyse financière, ce secteur reste faiblement capitalisé. En effet, ce sont les charges de personnel qui constituent la majeure partie des coûts d’un restaurant.

L’auteur note que si l’on se réfère à un autre ratio populaire, celui de solvabilité (montant des ressources propres/total du bilan) on constate que bien un tiers de restaurants est en situation de grande fragilité financière (ratio en deçà des 20 % recommandés pour une saine gestion de l’établissement). Les craintes des instances professionnelles apparaissent donc tout à fait fondées.

Pour découvrir l’intégralité de cet article paru dans The Conversation : cliquez ici.
 

(Avec communiqués et médias. Crédit photo : Kevin Bidwell / Pexels)

(Re)lisez aussi :
> COVID-19 : Les informations HRI de ce lundi 27 avril
>COVID-19 : Les informations HRI de ce vendredi 24 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce jeudi 23 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce mercredi 22 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce mardi 21 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de lundi 20 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce vendredi 17 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce jeudi 16 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce mercredi 15 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce mardi 14 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce jeudi 9 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce mercredi 8 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce mardi 7 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce lundi 6 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce vendredi 3 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce jeudi 2 avril
> COVID-19 : Les informations HRI de ce mercredi 1er mars
> COVID-19 : Les informations HRI de ce mardi 31 mars
> COVID-19 : Les informations HRI de ce lundi 30 mars
> COVID-19 : Les informations HRI de ce vendredi 27 mars
> COVID-19 : Les informations HRI de ce jeudi 26 mars
> COVID-19 : Les informations HRI de ce mercredi 25 mars
> COVID-19 : Les informations HRI de ce mardi 24 mars
> COVID-19 : Les informations HRI de ce lundi 23 mars
> COVID-19 : Les informations HRI de ce vendredi 20 mars
> COVID-19 : Les informations HRI de ce jeudi 19 mars
> COVID-19 : Les informations HRI de ce mercredi 18 mars
> COVID-19 : Les informations HRI de ce mardi 17 mars
> COVID-19 : Les informations HRI de ce lundi 16 mars
> COVID-19 : Cabanes à sucre, buffets et bars fermés, les services aux tables à 50 %
> COVID-19 : Les informations HRI de ce vendredi 13 mars

Mots-clés: Québec (province)
Santé et sécurité
HRI - Général
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).