COVID-19 : Les informations HRI de ce jeudi 19 mars

 
19 mars 2020

Pas une heure sans qu’une nouvelle information entourant la COVID-19 ne tombe dans les boites courriel de notre rédaction. Le HRImag a donc décidé, jusqu’à nouvel ordre, de vous proposer, en un seul endroit, toutes les informations concernant le désormais célèbre coronavirus et son impact sur l’industrie des HRI.
 

L’ARQ répond aux questions de ses membres

L’Association Restauration Québec (ARQ) a répondu à de nombreuses questions concernant la crise de la COVID-19, notamment à propos des restrictions en vigueur, de la gestion des ressources humaines et de certaines mesures financières offertes aux propriétaires d’entreprise. Pour les établissements qui demeurent ouverts, l’ARQ émet également certaines recommandations.

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées.
 

L’AHQ appelle les hôteliers québécois en renfort

L’Association Hôtellerie Québec (AHQ) annonce la participation de l’industrie et des Associations de l’Hôtellerie du Grand Montréal et de Québec en appui aux mesures sanitaires mises de l’avant au Québec actuellement, dans le contexte de la pandémie de la COVID-19.

L’industrie, partout au Québec, sera en effet appelée à offrir des services d’hébergement, à la demande de la Santé publique, pour alléger le réseau de la santé. Des cas mineurs et non infectieux seraient déplacés dans quelques hôtels, à proximité des centres hospitaliers, afin d’offrir des unités d’hospitalisation en appui à ceux-ci. Certaines autorités de la Santé publique ont pris contact avec des hôteliers membres de l’AHQ afin d’entamer des discussions en ce sens.

Des critères précis font parties de la réflexion des autorités publiques quant au choix des établissements. En premier lieu, les autorités de la Santé publique contacteront directement les hôteliers appelés à faire leur part et cette mesure évoluera en fonction de la situation. Dès que les ententes seront confirmées avec les hôteliers concernés, la Santé publique prendra en charge le protocole.

L’AHQ travaille en étroite collaboration avec les ministères concernés, tant pour appliquer les mesures sanitaires dans les établissements que pour suggérer les aides économiques aux entrepreneurs et aux employés du secteur hôtelier.
 

Recommandations pour les entreprises de 250 employés ou plus

Les entreprises peuvent demeurer en activité, et ce, même si leurs installations regroupent plus de 250 employés, de manière à assurer :

  • la circulation normale des marchandises ;
  • les activités de production ;
  • la livraison de services.

Aussi, afin d’éviter d’engorger les hôpitaux, le gouvernement demande aux employeurs de ne pas demander de billets de médecin :

  • à leurs employés devant se placer en isolement volontaire ou obligatoire ;
  • à leurs employés asymptomatiques n’étant pas de retour d’un voyage à l’étranger depuis les 14 derniers jours.

Le gouvernement demande en outre aux dirigeants d’entreprise d’encourager le télétravail si cette mesure peut être mise en application. Un horaire flexible est à privilégier en ce qui a trait aux pauses et aux heures de dîner afin d’éviter les grands regroupements.
 

Une maison de retraite américaine décimée à cause de la COVID-19

Une épidémie de COVID-19 dans une maison de retraite médicalisée proche de Seattle, fatale à au moins 35 personnes, a vraisemblablement été alimentée par du personnel venu travailler alors qu’il présentait des symptômes de la maladie, selon un rapport des autorités sanitaires américaines publié ce mercredi.

Après avoir inspecté des maisons de retraite de la région, les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont découvert que des « employés qui étaient venus travailler alors qu’ils présentaient des symptômes » et qui « travaillaient dans plusieurs établissements » avaient probablement contribué à propager le coronavirus.

La contagion a également été favorisée par l’absence d’équipement de protection, le manque de formation et à une identification tardive du nouveau coronavirus, qui sévissait pourtant déjà depuis des semaines en Asie, estime le rapport des CDC.

Le rapport des CDC insiste sur les risques que courent des établissements comme le centre Life Care avec la pandémie et recommande des actions « drastiques » pour « identifier et mettre à l’écart le personnel présentant des symptômes », ainsi que de sévères restrictions des visites.
 
Massimo Bottura propose des cours de cuisine gratuits sur Instagram

Le célèbre Massimo Bottura du Gucci Osteria a décidé de contribuer à sa façon, durant cette période de crise mondiale, en offrant gratuitement des cours de cuisine en ligne via sa plateforme Instagram.

Le chef étoilé, qui est lui aussi entré en quarantaine afin de limiter la propagation du virus, veut être clair sur le fait qu’il n’enseigne pas seulement les compétences en cuisine : « C’est juste un moyen de partager avec des gens du monde entier… nous voulons simplement faire partie du monde. »
 

Un fonds d’urgence pour les travailleurs de la restauration de Montréal

Un Fonds de secours des travailleurs de la restauration de la métropole a été créé pour apporter une aide financière d’urgence aux employés du secteur qui se retrouvent sans travail pour une durée indéterminée.

En pleine crise du coronavirus, les travailleurs du milieu de la restauration se retrouvent en situation de précarité. Restaurants, bars et cafés ferment partout dans Montréal pour s’assurer de garder une distance sociale et aplanir la courbe. Les propriétaires de ces établissements, qui n’ont ou n’auront bientôt plus les ressources nécessaires pour payer leurs employés, vont devoir libérer leur force de travail pour une durée indéfinie.

Si beaucoup d’employés de la restauration sont éligibles à l’aide gouvernementale, il est difficile de savoir quand ces fonds seront disponibles ainsi que les montants des compensations offertes.

C’est en réponse à cette situation que Kaitlin Doucette, employée de la restauration, a décidé de créer le Fonds de secours des travailleurs de la restauration, qui vise à offrir une aide financière d’urgence aux employés de la restauration qui font face à une détresse économique due à la COVID-19. Selon la fondatrice, de nombreux employés de cuisine et de salle lui ont indiqué être dans l’incapacité immédiate de remplir leurs obligations financières.
 

Les effets dévastateurs de la COVID-19 sur l’industrie hôtelière

Selon l’Association des hôtels du Canada (AHC), l’industrie hôtelière s’est complètement effondrée au cours des 10 derniers jours. La moyenne nationale d’occupation est inférieure à 10 % et les hôtels ferment dans tout le pays. Cela signifie 200 000 à 250 000 emplois perdus. Ces licenciements se sont déjà produits par dizaines de milliers. Une des principales préoccupations de l’Association concerne les employés et les propriétaires d’hôtels - dont beaucoup sont de petits exploitants familiaux. Ils doivent avoir accès à la liquidité et à la flexibilité des institutions financières pour rester à flot.
 

(Avec communiqués et médias. Crédit photo : Pexels)

Mots-clés: Santé et sécurité
HRI - Général

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).