CHSLD : Des bénévoles pour nourrir les résidents, faute de main-d’oeuvre

7 janvier 2019

Afin de pallier le manque de préposés aux bénéficiaires, le CHSLD Frederick-George-Heriot de Drummondville a décidé de se tourner vers des bénévoles pour aider à l’alimentation des résidents. Un projet pilote a, en ce sens, été lancé en octobre dernier. Si les résidents semblent satisfaits, le syndicat émet certaines réserves, rapporte Radio-Canada.

En plus de la pénurie de préposés aux bénéficiaires, les CHSLD de la province doivent composer avec la perte d’autonomie des résidents, depuis quelques années. Au CHSLD Frederick-George-Heriot, près de la moitié des résidents ont maintenant besoin d’aide pour s’alimenter.

« Avec la clientèle qui s’alourdit et le manque de personnel, les préposés aux bénéficiaires ont de moins en moins de temps pour accomplir leurs tâches, soutient Marie-Claude René, directrice adjointe du soutien à l’autonomie des personnes âgées et coordonnatrice des activités bénévoles au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec. Alimenter certains résidents peut prendre jusqu’à 45 minutes. Un moment donné, on n’y arrive pas. »

Outiller les bénévoles

Comme l’alimentation des personnes en perte d’autonomie n’est pas une tâche simple, le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec a prévu une formation pour les bénévoles qui participent à l’aide aux repas. Seuls les résidents qui n’ont pas de problèmes particuliers sont confiés à ces bénévoles. De plus, l’alimentation des résidents ne se fait jamais dans les chambres, mais uniquement dans les aires communes. « Donc, il y a toujours du personnel prêt à intervenir s’il arrive quelque chose », assure la coordonnatrice des activités bénévoles pour le CIUSSS, Marie-Claude René.

Sans être entièrement contre l’initiative du CIUSSS, le syndicat qui représente les préposés aux bénéficiaires exprime des réserves et préférerait une meilleure rétention des préposés aux bénéficiaires.

Compte tenu de l’ampleur de la pénurie, la contribution des bénévoles dans l’offre de service va demeurer. Le CIUSSS pourrait implanter cette pratique dans d’autres CHSLD de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec au cours des prochains mois.

(Crédit photo : Pexels)

Pour avoir accès à l’article complet : Radio-Canada.

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.