Brasier 1908 : Un resto allumé !

5 juillet 2018 - Par Marilyn Préfontaine

  • Ouverture officielle : 22 juin 2018
  • Nombre de places assises : 225
  • Propriétaire : Yves Beaudoin
  • Chef : Pierre-Jean Beaudoin

Le tout nouveau restaurant, ouvert en plein cœur du centre-ville de Trois-Rivières, allie parfaitement histoire et innovation dans un concept pour le moins…enflammé !

Installé à même le nouveau complexe du Centre d’événements et de congrès interactifs (CECI) de Trois-Rivières, annexé au Delta, le restaurant a ouvert ses portes le 22 juin dernier. La date n’est pas une coïncidence puisqu’il y a 110 ans, jour pour jour, un incendie historique transformait à jamais l’image de la ville. « Deux enfants cherchaient une balle dans une écurie à l’angle des rues Badeaux et St-Georges, à l’endroit où le restaurant est installé. Ils ont allumé une allumette et tout le cœur commercial de Trois-Rivières a brûlé », raconte Yves Beaudoin, propriétaire du restaurant. Plus de 800 bâtiments ont ainsi été ravagés par les flammes.

Décor ardent

Les lieux font parler par un design des plus chaleureux, c’est le cas de le dire. « Nous avons utilisé du bois brûlé à 100 % et à 20 %. C’est une chaleur moderne mélangée avec un look industriel. »

La salle à manger est divisée en plusieurs espaces et contient deux salons corporatifs. Une belle verrière offre aussi un splendide point de vue sur la ville. On a poussé le concept jusque dans la vaisselle, où les assiettes comportent des effets d’après-feu. Les ustensiles eux, judicieusement choisi en stainless brossé, donnent littéralement l’impression d’avoir de l’âge.

Renouveau

L’incendie a aussi donné place à un renouveau dans le secteur. « La ville a dû se reconstruire et s’en est suivi un vent de dynamique entrepreneurial important. C’est notamment à ce moment que sont arrivées les premières papetières », raconte le propriétaire. Des Américains et des Québécois ont travaillé ensemble au développement économique de la ville.

Inspiré par cet entrepreneuriat, le restaurant a voulu transposer cette association jusque dans l’assiette. « Nous avons décidé de combiner le meilleur savoir-faire québécois avec une cuisine sud-américaine, inspirée du soul food. Nous avons des Hush Puppies, Shepherd’s Pie, du poulet frit et du pouding chômeur. »

Outils de pointe

« Nous avons aussi misé sur le fait qu’en 1908, c’était l’arrivée des nouvelles technologies. L’électricité a transformé des vies. » Le Brasier 1908 suit donc le courant en demeurant axé sur la technologie. Les serveurs prennent les commandes avec des tablettes, la gestion des stocks et l’inventaire y est relié. « Le tout cohabite et permet d’avoir un contrôle direct. »

L’approche zéro déchet est aussi mise de l’avant. « Le seul déchet que nous produisons est le plastique souillé par la viande. Même nos napkins sont biodégradables et vont au compost. »


(Crédit photo : Brasier 1908)

Brasier 1908 , 225 Rue St-Georges, Trois-Rivières

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.