Bird Bar : champagne et poulet frit pour Kimberly Lallouz

 
19 décembre 2016 | Par Florence Lamontagne

La pétillante Kimberly Lallouz a plus d’une corde à son arc. Chef, animatrice télé et femme d’affaires, la « superwoman » vient d’ouvrir son 4e restaurant à Montréal, le Bird Bar, au début du mois de décembre.

La rédaction de #danscuisine a pu discuter avec la chef propriétaire lors de l’ouverture officielle de son dernier projet. Kimberly possède une énergie contagieuse et un charisme indéniable, qui nous font regretter qu’il n’y ait pas plus de femmes-chefs dans l’industrie. La « touche féminine » dans un projet de restauration, c’est rafraichissant.

« En six ans, j’ai ouvert six compagnies sans associé, nous confie d’emblée Kimberly. Par contre, l’an dernier, j’ai pris la décision de m’associer avec un ami de longue date. Je commençais les tournages de mon émission Zeste[1], le ’timing’ était bon... »

Kimberly Lallouz est particulièrement fière de son nouveau restaurant dans lequel elle met les produits du Québec en valeur et souhaite redonner ses lettres de noblesse au poulet frit. Sa volaille provient d’ailleurs de La Ferme des Voltigeurs, située à Drummondville.

Après les succès du Miss Prêt à Manger, du Monsieur Resto Bar et de ses compagnies de traiteur (elle en a trois !), la chef rêvait d’un endroit « pour tout le monde » : de la petite famille qui vient souper au groupe d’amis qui veut célébrer.

« Mon associé et moi sommes des amis de longue date, poursuit Kimberly. L’année dernière il m’a dit qu’il voulait ouvrir un café avec moi. Par contre, je ne suis pas très ’café’, je suis plutôt une fille de restaurant. Je lui ai donc répondu que j’allais y penser et lui revenir avec un concept. L’idée d’un bar champagne est venue en même temps que celle d’un restaurant de poulet frit, j’ai donc créé un concept entre les deux. Le Bird Bar, c’est convivial, c’est simple, mais ’le fun’ ! »

La femme d’affaires souhaitait également offrir des options : véganes, végétaliennes et sans gluten sur le menu. Elle remarque que ce sont des demandes de plus en plus récurrentes des clients de son service de traiteur. On retrouve donc peu de poisson et de viande sur le menu du Bird Bar, mis à part du poulet bien sûr, mais plutôt des petits plats de légumes et de « comfort food ».

La chef prendra également les commandes du Restaurant du Musée d’Art Contemporain (MAC) dont l’ouverture est prévue au début de l’année 2017. Lorsqu’on lui demande de décrire le Bird Bar en trois mots, Kimberly hésite... « c’est chaleureux, c’est de qualité et c’est sexy... » bref, à son image, sans aucun doute !

[1] Les garden-partys de Kimberly

Catherine Maisonneuve

Photo : Birdbar

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).