brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

Babeurre délicatesses veut être plus qu’une dinette de quartier

 
13 janvier 2023 | Par Caroline Devillers
Crédit photo: Élizabeth Jean-Allard
  • Ouverture : 6 octobre 2022
  • Nombre de places : 17 places à l’intérieur et 21 places sur la terrasse
  • Propriétaire : Karine Jacques

Babeurre délicatesses, une dinette de quartier créée par Karine Jacques, a ouvert sa première boutique dans le quartier de Limoilou à Québec en septembre dernier. Le concept est d’abord né sous la forme d’espace éphémère lors de la première édition du marché public du quartier Saint-Jean-Baptiste à Québec.

« Être un espace éphémère m’a permis de tester le marché et de voir la réception des consommateurs, commente Karine Jacques. C’était vraiment chouette d’avoir un contact direct avec eux et j’ai pu y faire de belles rencontres. »

Dès le début, les pâtisseries de Babeurre délicatesses sont un succès auprès des consommateurs et plus d’un an après sa création, l’occasion d’ouvrir une boutique se présente. Pourtant, si Karine Jacques n’était pas pressée d’ouvrir une boutique, une occasion s’est présentée dans son quartier. « Je voulais tomber sur un local coup de cœur. J’espérais en avoir un dans une ruelle cachée, quelque chose d’atypique. Finalement c’est vraiment l’opposé de ce que j’avais en tête puisque c’est un coin de rue, mais il est parfait pour moi », affirme l’entrepreneure.

Babeurre délicatesses propose des pâtisseries qui se veulent réconfortantes comme des brioches, des biscuits, des meringues, des madeleines ou encore des gâteaux. L’établissement met aussi à la vente des plats salés comme de la focaccia à la menthe et féta ou des scones de pommes de terre et cheddar ou encore des gougères herbes et fromage. Karine Jacques change constamment la carte en fonction de ses inspirations et des produits de saison. Elle veut offrir plus que l’expérience d’une dinette de quartier en mettant aussi à la vente des vins d’importation privée et proposant des produits de marque locale comme le café Kittel du torréfacteur montréalais.

Le local au cœur du projet

En plus d’utiliser uniquement des produits locaux pour la conception de ses pâtisseries et de ses plats, Karine Jacques essaie au maximum d’utiliser l’entièreté des aliments. D’ailleurs le nom de sa marque Babeurre est une référence au surplus produit lors du barattage de la crème pour en faire du beurre. Parfois mis de côté, il peut devenir un ingrédient recherché dans plusieurs recettes de pâtisseries. Ainsi, les résidus du maquereau fumé utilisé dans un sandwich peuvent devenir un fumet intégré dans une soupe ou encore le céleri-rave sera cuit au gros sel et servi en lamelles fines avec un gravlax de truite ou transformé en craquelins.

« C’est aussi une façon de créer des choses, se réjouit Karine Jacques. En ne jetant rien, je réduis mes coûts et je peux aussi m’amuser en cuisine. C’est le cycle naturel des aliments d’être utilisés dans leur entièreté. Par contre le vrai défi quand on utilise que des produits de saison et locaux, c’est le réchauffement climatique, car parfois je pense à des aliments pour faire des recettes et ils ne sont juste pas là. »

Elle travaille uniquement avec des collaborateurs locaux pour créer son commerce. L’atelier Mock/up a construit son enseigne et les artisans de ARICO ont utilisé des retailles de tissus pour recouvrir ses bancs intérieurs. La devanture a été faite par la muraliste Ilana Pichon qui a opté pour le rose pâle sur la devanture.

Pour suivre Babeurre délicatesses, 1200, 3e Avenue, Québec :

Mots-clés: 03 Capitale Nationale (Québec)
Ouverture / Rénovation
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2023 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).