Atelier Joël Robuchon : Une pratique d’évitement fiscal sous la loupe

 
21 novembre 2019

Ouvert en décembre 2016, L’Atelier Joël Robuchon, installé au cœur du Casino de Montréal, aura déjà fait couler bien de l’encre. Et pas uniquement en raison de la qualité de ses gourmandes créations...

Dans une large enquête, Le Devoir annonçait voici quelques jours que l’établissement gastronomique profite d’une structure favorisant l’évitement fiscal et opère sur le territoire québécois sous une marque de commerce dûment enregistrée au Luxembourg. « Même si elle n’est pas illégale, la mécanique, qui permet en théorie à la multinationale française de la restauration de luxe de réduire ses revenus imposables au Québec, s’inscrit sous le chapiteau d’une société d’État, Loto-Québec, qui semble tolérer le stratagème en toute connaissance de cause », notait le quotidien. Sur base d’avis de fiscalistes, le journaliste indique que « cet enregistrement outre-mer de la marque permettrait en effet, par la facturation de redevances et de frais divers, entre autres, de réduire les gains d’une entreprise soumise à l’impôt au Québec, et ce, en envoyant une partie des revenus dans l’entité établie au Luxembourg, où la fiscalité y est plus avantageuse ».

(Crédit photo : Aurélien Godet / Atelier de Joël Robuchon)

L’Atelier de Joël Robuchon , 1, avenue du Casino, Montréal :

Mots-clés: 06 Montréal
Revue de presse
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).