Amsterdam adopte des mesures concrètes pour contrer les problèmes liés à l’hébergement illégal

19 mars 2014 - Par Ginette Poulin

Alors qu’au Québec, on entreprend des consultations à propos de l’hébergement illégal, Amsterdam a décidé de légiférer. En effet, plusieurs éléments ont été pris en compte pour mettre en place une nouvelle réglementation relative à la location d’appartements privés entre particuliers sur de courtes périodes de temps.

L’occupant principal d’un appartement devra notamment payer une taxe touristique et ne pourra louer sa résidence que pour une durée de deux mois. Par ailleurs, pour éviter de déranger les voisins qui demeurent de façon permanente dans les environs, un maximum de quatre locateurs sera accepté.

Bien qu’elle puisse déplaire à certains, cette nouvelle règlementation est beaucoup plus flexible que celle imposée par la ville de Berlin, où la location d’appartements privés entre particuliers peut entraîner des amendes de l’ordre de 50 000 euros.

Photo : freedigitalphotos.net par digitalart

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.