Aliments locaux dans les institutions : Québec se dote d’une stratégie « historique »

 
22 septembre 2020 | Par Pierre-Alain Belpaire

André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, dévoilait ce mardi matin, lors d’une conférence de presse 100 % virtuelle, la première Stratégie nationale d’achats d’aliments québécois dans les institutions publiques de la province. « Une annonce historique et vraiment enlevante », assurait-il d’entrée de jeu.

Alors que se déroulent actuellement les journées Les institutions mangent local ! et que nombre d’acteurs confient rencontrer encore d’importants obstacles pour augmenter leur offre en aliments produits et transformés ici, le gouvernement caquiste entend favoriser l’achat local dans nos écoles, garderies, collèges ou hôpitaux publics. Pour y parvenir, la stratégie dévoilée ce matin prévoit que ces institutions se fixent des cibles à atteindre. « En 2023, 85 % des institutions publiques auront une cible d’achats d’aliments québécois ; en 2025, ce sera 100 % », a indiqué le ministre, rappelant qu’entre les acteurs de la santé, de l’éducation ou de la justice, la mesure concernait plus de 3 500 acteurs publics.

Dans un second temps, ces institutions seront, évidemment, invitées à remplir leurs objectifs. Si, pour l’heure, près de 45 % des aliments cuisinés dans l’institutionnel public sont cultivés ou préparés au Québec, selon les chiffres avancés par André Lamontagne, ce dernier estime qu’avec un accompagnement adéquat, « on peut aller chercher 60 % ». Il a également indiqué qu’il inviterait les entreprises privées à embarquer, elles aussi, sur la vague et à se fixer d’ambitieuses cibles.

Si la mesure devrait améliorer la santé des citoyens et employés fréquentant ces institutions, elle sera également bénéfique à « nos producteurs et productrices », a assuré le ministre, avançant qu’elle amènerait 180 millions $ au secteur agricole québécois.

Pour mener à bien cette Stratégie nationale d’achat d’aliments québécois, le gouvernement annonce notamment les créations d’un répertoire des aliments québécois et « d’un service d’accompagnement inédit des institutions publiques, en collaboration avec l’Institut de tourisme et d’hôtellerie de Québec (ITHQ) ». Il entend également aider financièrement l’organisme M361 (ex-Québec en Forme), qui soutient et accompagne les écoles québécoises dans différents projets.

(Crédit photo : Alexander Dummer / Pexels)

Mots-clés: Québec (province)
Produits du terroir
Services institutionnels

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).