Aki Sushi : « On veut créer une destination ! »

12 décembre 2018 - Par Marie-Ève Garon

Depuis une quinzaine d’années, le sushi ne cesse de gagner en popularité au Québec. Bien implantés dans les supermarchés Metro, les comptoirs-restaurants Aki Sushi ont contribué à la démocratisation de ce mets asiatique vieux de plus de 2 000 ans. La bannière a signé, voici peu, une entente d’exclusivité avec le géant de l’alimentation et vient d’inaugurer son 100e comptoir-restaurant en épicerie.

« À l’époque, j’ai choisi Metro au détriment d’IGA parce que j’ai voulu prioriser une entreprise québécoise », assure Claude Guay, président et fondateur d’Aki Sushi. Cette vision entrepreneuriale n’est d’ailleurs pas étrangère à la croissance que le réseau de franchises connaît depuis sa création. « On essaie le plus possible que l’argent reste au Québec. »

La récente entente d’exclusivité conclue entre les parties concerne deux principaux aspects : être le fournisseur officiel en ce qui a trait aux sushis et aux mets asiatiques et avoir l’exclusivité concernant la gamme complète des produits Aki Sushi destinés aux consommateurs qu’on ne retrouvera que dans les poissonneries du réseau Metro (mayonnaises, feuilles d’algue, wasabi, gingembre…). « Ce que ça implique aussi, c’est que dès qu’un Metro ou un Metro Plus va ouvrir ou être rénové, on y retrouvera toujours un Aki Sushi », spécifie le créateur de la marque.

Lors des étapes d’ingénierie et de construction, les équipes de la bannière Metro doivent donc prévoir l’intégration à part entière d’un comptoir-restaurant dans leur enceinte. « S’ils ouvrent 50 nouveaux supermarchés, je serai assuré d’y avoir une place autant dans les lieux physiques que sur leur site Internet et leurs réseaux sociaux. C’est un changement majeur. » En 2018, une vingtaine de succursales ont vu le jour. « Dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, c’est un tour de force ! L’année prochaine, nous en ouvrirons autant. »

Forger son identité

Aki Sushi a dû s’affranchir de certains préjugés associés au fait de se retrouver au sein d’un supermarché. Afin d’y parvenir, Claude Guay a misé sur la formation spécialisée du personnel et sur une constante collaboration avec des fournisseurs aux critères de qualité non-négociables (Nori, riz, saumon, crevette, ...). « Avec cette entente, le branding en magasin va être très important. On veut créer une destination ! De pouvoir s’afficher comme étant un spécialiste sushi, et à partir du printemps, comme un spécialiste tartare (avec Aki Tartare), va contribuer à donner confiance au client et va faire en sorte de continuer à bâtir l’image de marque », estime-t-il.

Le modèle d’affaires développé est avantageux pour le franchisé puisque ce dernier bénéficie d’un approvisionnement sécurisé, standardisé et de qualité. « J’achète tous les poissons et fruits de mer en saison, quand c’est le temps. Même chose pour les légumes. Je distribue ensuite à mes franchisés, qui sont assurés d’avoir une constance dans leurs opérations. » Pour Claude Guay, le fait que l’employé n’ait pas à transiger d’argent de façon directe avec la clientèle représente un autre avantage pour le franchisé, qui peut se concentrer pleinement sur la production, la fraîcheur et le service à la clientèle.

À l’avenir, l’homme d’affaires n’est pas fermé à l’idée d’ouvrir d’autres restaurants ayant pignon sur rue (en plus des trois existants), mais il ne s’agit pas d’une priorité. Au printemps, la bannière va intégrer une offre de tartares à ses comptoirs-restaurants en commençant par une trentaine de magasins. Elle va ensuite continuer de développer Aki Thaï (wok, soupe…) à mesure que l’espace le permettra dans les supermarchés Metro. Bref, un développement continu à un rythme soutenu. « Metro possède plusieurs autres bannières. Est-ce qu’on va étendre nos activités dans ces autres bannières ? Ce n’est pas encore dans les discussions, mais on ne sait jamais… »

(Photo fournie par Tac Tic Marketing)

Pour suivre Aki Sushi :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.