brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

À la table du terroir débourse 50 K$ pour s’approprier les lieux

 
23 mai 2023 | Par Sophie Poisson
Crédit photo: À la table du terroir

Le restaurant À la table du terroir à Alma a investi 50 K$ dans de nouveaux aménagements, après le déménagement de l’entreprise de bières artisanales Brou & Cie avec qui il partageait l’espace. Il a à nouveau ouvert ses portes le 12 mai dernier et occupe seul les lieux.

En lien avec la pandémie, À la table du terroir avait décidé de s’implanter dans un local où était déjà présente depuis un an une autre entreprise, ce qui était plus avantageux financièrement et avec l’idée de rejoindre une plus grande clientèle. En tant qu’Ambassadeur de saveurs de la Zone Boréale, le restaurant souhaitait vendre ses prêts-à-manger chez Brou & Cie. « Ça n’a finalement pas fonctionné, regrette Marry Gravel, propriétaire et cheffe À la table du terroir. Je pense que l’on n’avait pas la même vision ni les mêmes valeurs. »

L’idée de base était aussi d’avoir une formule « Apportez votre vin », ce qui aurait amené les clients du restaurant à se tourner vers l’entreprise de bières artisanales, mais un seul permis d’alcool est autorisé par adresse, quelque soit la catégorie et Brou & Cie en avait déjà un. Les deux espaces étaient toutefois distincts pour offrir des environnements propres à chacune des entreprises, notamment avec la présence de rideaux. « On a réalisé que c’était toutefois problématique pour mes clients, car ils n’aimaient pas nécessairement l’autre ambiance. J’ai un menu assez gastronomique, donc être dans un espace similaire à un dépanneur de microbrasseries, ça se combinait plus ou moins », témoigne la propriétaire.

Reprise du local

Malgré les différents défis rencontrés, la clientèle était présente et partageait son appréciation pour l’alimentation. « Il manquait l’alcool parce qu’on ne se le cachera pas, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, on aime boire un verre avec notre repas, ça repoussait beaucoup de clients à venir ou à revenir, rapporte Marry Gravel. Juste ce changement nous encourageait à rester et on propose maintenant de l’alcool entièrement canadien, ce qui appuie un peu plus nos valeurs d’entreprise. »

Elle a justement voulu mettre les 2 800 pieds carrés à son image et les rendre plus chaleureux une nouvelle peinture ou encore l’ajout d’un bar. Les rénovations ont été faites section par section, ce qui a limité la fermeture du restaurant à deux jours, principalement pour installer le nouveau plancher. Les espaces ont été repensés et l’établissement est passé de 25 places assises à 50 ; et la cuisine aussi a doublé de taille.

Marry Gravel travaillait « à temps perdu » comme traiteur sept ans avant d’ouvrir son restaurant. Avec la pandémie et le manque de main-d’œuvre, le nombre de traiteurs a réduit et le restaurant est de plus en plus sollicité, d’autant plus qu’il mise sur les aliments québécois et principalement de la région. « Les clients sont de plus en plus conscients à l’achat local et ils sont parfois prêts à débourser un peu plus pour avoir de la qualité. D’autant plus qu’en m’encourageant, ils encouragent aussi leurs voisins ou encore des membres de leur famille », souligne la propriétaire. Elle a donc choisi d’agrandir l’espace dédié à ce service, qui lui permet en plus d’offrir une polyvalence à ses employés.

Un côté boutique avec des produits de la région ouvrira d’ici l’été, comme l’huile de la Ferme Tournevent. « Ce seront des produits que nous utilisons nous-mêmes au restaurant et que les clients peuvent découvrir à table. Ils pourront ensuite les acheter et recevoir nos conseils pour les cuisiner, en plus d’être conscientisés sur ce qu’ils mangent. C’est toute la plus-value que les restaurateurs peuvent offrir par rapport aux épiciers. » Des rénovations sont déjà prévues pour l’hiver et l’été de l’an prochain.

Pour suivre À la table du terroir :

Mots-clés: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
Ouverture / Rénovation
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2023 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).