brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

8 étapes importantes pour faciliter la prise de décision

 
29 septembre 2014 | Par Ginette Poulin

L’auteure canadienne Jen Lawrence a dernièrement publié un article sur les 8 étapes que tout employé ou gestionnaire devrait suivre pour prendre des décisions importantes de façon rapide et efficace. Voici donc un résumé qui pourrait vous être utile ! (traduction libre)

  • 1. Ayez un processus décisionnel clair : Si l’esprit critique ne fait pas partie de vos traits de caractère principaux, il est possible que vous soyez réticent à prendre des décisions importantes. Mme Lawrence vous recommande donc de recueillir des informations sur le problème donné pour mieux le comprendre et vous aider à générer des idées sur les solutions possibles. Vous serez ainsi à même d’évaluer laquelle vous permettra de mieux résoudre votre problème. Bien sûr, il est important de s’assurer que tous les partis concernés soient d’accord avec votre choix. Une fois toutes ces étapes complétées, vous pourrez avoir la certitude d’avoir pris une bonne décision.
  • 2. Célébrez l’ambiguïté : Beaucoup de gens détestent l’ambiguïté et ont l’impression qu’ils ne peuvent prendre de décision tant qu’ils ne savent pas exactement ce qui se passe. Cependant, le monde des affaires offre rarement des certitudes absolues puisque les besoins des clients évoluent, les concurrents se font de plus en plus présents et les réglementations changent sur une base régulière. Avec les années, ceux qui prennent de bonnes décisions ont appris à recueillir l’information qui leur sera pertinente, à faire des prédictions sur la façon dont les choses pourraient changer, à analyser les données et à obtenir une rétroaction des gens qui les entourent pour les impliquer dans le processus décisionnel. L’important après avoir pris votre décision, c’est de passer à l’étape suivante, car il y aura toujours de nouvelles décisions à prendre.
  • 3. Accélérez en ralentissant : Nous textons, nous « tweetons » et nous répondons à nos courriels jusqu’à ce que nos pouces soient engourdis. Nous digérons plus d’informations en une semaine que les gens n’absorbaient auparavant en une année complète. Nous devrions donc être en mesure de prendre rapidement des décisions, n’est-ce pas ? Eh bien non ! Selon Mme Lawrence, une frénésie constante d’activités nous rendra souvent moins capables de prendre une décision parque celle-ci requiert une réflexion ciblée qui se produit rarement en textant ou en passant constamment d’un rendez-vous à l’autre. Le simple fait de vous consacrer pendant quelques heures au processus décisionnel peut donc s’avérer être une meilleure utilisation de votre temps.
  • 4. Acceptez le risque : La prise de décision implique des risques. La peur de perdre ou de faire des erreurs nous amène souvent à figer sur place et ne rien faire. Par contre, ne rien faire est souvent pire que de courir le risque. Une entreprise qui veut aller de l’avant sait que des erreurs seront commises avec le temps, mais s’assurera que son personnel se sente en sécurité malgré tout. Des mesures seront mises en place pour prévoir ou atténuer les risques, tout en gardant à l’esprit que des erreurs se produisent de temps à autre et qu’occasionnellement, de mauvaises décisions peuvent être prises.
  • 5. Ne laissez pas la surcharge de données vous accabler : Lorsqu’un consommateur est confronté à une trop grande variété d’un même produit à acheter, il se sent submergé et finit par ne rien acheter du tout. En effet, l’abondance de choix a tendance à paralyser notre pouvoir décisionnel. Le fait que nous ayons maintenant accès à plus de données sur nos téléphones que dans certaines grandes bibliothèques mondiales nous amène à penser que la réponse qu’on recherche s’y trouve sûrement et qu’avec un peu plus de temps, nous allons finir par tomber sur l’élément qui nous aidera à prendre la décision parfaite. Malheureusement, nous ne posséderons jamais tous les détails sur toutes les informations existantes ; nous devons donc apprendre à reconnaître le moment où nous avons suffisamment de données pour prendre une décision et aller de l’avant.
  • 6. Clarifiez vos valeurs : Lorsque vos valeurs sont clairement définies, la prise de décision est plus facile. Il est donc important pour une entreprise de bien définir ses valeurs afin que ses employés puissent disposer d’un cadre professionnel auquel ils peuvent se référer pour prendre leurs décisions.
  • 7. Clarifier votre stratégie d’entreprise : Il est plus facile de prendre une décision quand vous avez une stratégie et des objectifs précis. Rappelez-vous, la meilleure décision est celle qui vous mène vers vos objectifs.
  • 8. C’est en forgeant qu’on devient forgeron : Si vous êtes le genre de personne qui laisse les autres choisir le restaurant où vous allez manger, la destination ou vous prendrez vos vacances, ou la couleur de peinture que vous mettrez sur vos murs, commencez à prendre des décisions. Pratiquez-vous aussi souvent que vous le pouvez et à la longue, le processus décisionnel deviendra pour vous une seconde nature.

Selon Mme Lawrence, en gardant ces huit points à l’esprit, vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour prendre de bonnes décisions qui seront applaudies par vos collègues de travail et votre entourage personnel. Bonne réflexion !

Jen Lawrence est l’auteur du livre Engage the Fox : A Business Fable About Thinking Critically and Motivating Your Team.

Mots-clés: Canada
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).