6e édition d’Omnivore : « La relève ne se fait pas qu’en cuisine »

31 août 2017 - Par Véronique Harvey

 

Omnivore est de retour à Montréal pour une sixième année – les 23 et 24 septembre prochains – et mise plus que jamais sur les démonstrations culinaires, afin de mettre de l’avant le talent de la jeune cuisine montréalaise. Chaque année, passionnés, professionnels et amoureux de la cuisine se déplacent pour découvrir de jeunes chefs. Mais qu’est-ce que la relève peut bien avoir de pertinent à transmettre aux restaurateurs établis ?

« La cuisine, ce n’est pas que de la technique, c’est une histoire, une capacité à comprendre intimement les produits et ingrédients et à les transformer par la créativité… et l’amour », explique le fondateur d’Omnivore, Luc Dubanchet. Selon lui, la cuisine est avant tout faite de partages et de rencontres. Donner la parole à des passionnés ne peut qu’être enrichissant. « Les chefs ne viennent pas sur scène pour détailler une recette, mais plutôt pour partager un peu d’eux, de leur expérience et de leurs difficultés parfois. C’est un moment humain fort, qui fait sortir le cuisinier de sa cuisine et qui l’amène à communiquer avec les autres », poursuit Luc Dubanchet.

Le fondateur d’Omnivore décrit la relève montréalaise comme étant honnête et fidèle à ses racines. « Elle se rapproche de plus en plus des agriculteurs et des vignerons locaux, annonçant ainsi une nouvelle ère pour la viticulture au Canada. Parce que la relève ne se fait pas qu’en cuisine. C’est entre les producteurs et les chefs que se crée une dynamique. Elle se fait aussi par une prise de conscience de son territoire et de son terroir. Et le terroir québécois est sûrement le plus excitant et riche du monde », précise-t-il.

Au total, neuf conférences par jour sont inscrites à l’horaire et mettent de l’avant des chefs cuisiniers (Adrien RenaudFood Lab), des brasseurs (Frédéric Le GallTrou du Diable) et des pâtissiers (Nicholas KambellLibertine). « Dans un restaurant, il n’est pas possible de faire une carte sans sucré. Nous essayons donc chaque année de mettre en avant la pâtisserie. Patrice Demers et Stéphanie Labelle sont les deux têtes pensantes de ce mouvement de pâtisserie fine, mais de mettre sur scène différentes têtes qui abordent ce sujet permet d’élargir la vision du sucré, un sujet qui n’est pas prioritaire à Montréal et pourtant ! », conclut Luc Dubanchet.

 

Omnivore Montréal sera présenté les 23 et 24 septembre prochains, à la Société des Arts Technologiques (1201, Boul. Saint-Laurent)




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.