425°F : Le double terrain de jeu du chef Frédéric Dufort

30 novembre 2018 - Par Pierre-Alain Belpaire

  • Date d’ouverture : 23 novembre 2018
  • Propriétaires : Frédéric Dufort (chef), Zébulon Perron, Maria Linares, Stéphane Riopel, Annie Thavixay et Michel Lapierre
  • Nombre de places assises : 240 + 80 en terrasse
  • Style  : « New American »
  • Designer : Zébulon Perron

Le 425°F, nouvelle table du chef Frédéric Dufort, a ouvert ses portes voici quelques jours à Sainte-Thérèse, à quelques encablures au nord de Montréal. Approché par les propriétaires du restaurant Chez Lionel, Maria Linares et Stéphane Riopel, le jeune cuisinier n’a guère hésité avant d’embarquer dans cette gourmande aventure. « Toutes les études de marché montraient que l’endroit était favorable pour qu’on installe un établissement de ce genre, le voisinage était mûr, le local était de bonne dimension et le stationnement suffisant : bref, les étoiles s’alignaient », se souvient le chef.

L’enseigne joue sur deux tableaux et fait autant office de « restaurant » que de « garde-manger ». Si les maîtres des lieux aiment utiliser ce dernier terme, c’est que les ingrédients et plats qui sont offerts au comptoir sont exactement les mêmes que ceux proposés aux clients en salle. « C’est comme si j’avais deux terrains de jeu. Et on ne veut surtout pas que l’un de ces deux rôles devienne le mal-aimé », précise Frédéric Dufort. L’établissement tire d’ailleurs son étrange titre de la température idéale pour venir « réveiller » des aliments sous-vide.

Pour que l’espace « marché » soit autant mis en valeur que les tables, le designer Zébulon Perron a divisé cette ancienne Cage aux Sports en différentes zones ayant chacune leur identité propre : terrasses intérieures et extérieures, salles VIP, section bar, aire ouverte et, évidemment, comptoir de ventes. Ces différents espaces s’articulent autour d’un spectaculaire cellier installé sur deux étages. « Le décor au brutalisme raffiné joue le jeu des contrastes en juxtaposant les matières brutes aux matières nobles, détaille Zébulon Perron. Nous avions une vision d’un environnement à l’image de la cuisine à la fois moderne et respectueuse du produit, on peut dire que c’est mission accomplie. »

Dans cet écrin moderne, le chef Dufort aura à cœur de faire découvrir sa « New American Cuisine », basée principalement sur l’utilisation d’ingrédients frais et locaux. « Ce style de cuisine accorde aussi beaucoup d’importance au métissage et aux échanges. Je veux présenter des plats du monde, basés sur des techniques françaises, dans une ambiance nord-américaine, résume le cuisinier. Cela m’offre une énorme liberté : je suis par exemple fou de cuisine asiatique et je compte bien profiter du 425°F pour faire découvrir de nouveaux plats à saveurs orientales. »

Entre le 425°F de la rive-nord et Chez Lionel posé sur la rive-sud, Frédéric Dufort reconnaît qu’il devra désormais « un peu jongler ». Mais la présence d’un chef de cuisine dans chacune de ces deux adresses devrait sensiblement l’aider. Et lorsqu’on lui demande si un prochain projet pourrait l’amener à poser ses couteaux à mi-chemin, au cœur de l’île de Montréal, le chef balaie l’idée d’un revers de main. « Pour l’instant, Montréal me fait un peu peur, avoue-t-il. Je vais donc me concentrer sur les deux rives. Et on verra ce que la vie me réservera… »

(Crédit photo : 425°F)

425°F , 100, place Fabien Drapeau, Sainte-Thérèse :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.