1er Prix Stéphanie Bois-Houde : « En cuisine, les temps ont changé »

6 décembre 2018 - Par Marie-Ève Garon

La Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec (SCCPQ) a remis, ce dimanche, le premier Prix Stéphanie Bois-Houde qui vise à encourager la relève féminine de la région de Québec. Sabrina Lemay, chef au Bistro L’Orygine par La Tanière, a reçu la distinction avec grande fierté et beaucoup d’humilité. À l’initiative de la chef Marie-Chantale Lepage, cette reconnaissance rend hommage à une personne de cœur qui a fait valoir ses compétences, son respect du métier et son authenticité. Rappelons que Stéphanie Bois-Houde, décédée au printemps dernier, était une critique du journal Le Soleil, extrêmement respectée du milieu pour sa rigueur, ses critiques objectives et son intégrité.

Depuis l’enfance, Sabrina Lemay s’intéresse à l’art et au métier de chef de cuisine. Si elle entame des études en design d’intérieur, elle se rend rapidement compte que c’est pour la gastronomie que bat son cœur. Après avoir bouclé sa formation à l’École hôtelière de Trois-Rivières, la lauréate s’installe à Québec. « Jean-Luc Boulay m’a engagée au Saint-Amour, raconte-t-elle. J’y ai œuvré pendant cinq ans et demi, jusqu’au moment où j’ai eu besoin d’un autre défi. C’est là que j’ai fait la rencontre de Frédéric Laplante et de La Tanière avant sa fermeture il y a quelques années. » Après d’autres voyages et expériences, la talentueuse chef est donc revenue dernièrement vers cette cuisine boréale par l’entremise du Bistro L’Orygine.

Un monde en changement

La nature fonceuse de Sabrina Lemay lui a sans conteste permis de faire sa place dans un univers typiquement masculin. Elle observe toutefois une grande évolution en ce qui concerne la place des femmes en cuisine. « En 2007-2008, lorsque je travaillais au Saint-Amour, j’étais à peu près la seule femme à travers des hommes qui voulaient toujours pousser plus loin. Ça m’a forgé le caractère et j’ai prouvé que je valais autant qu’eux. » La chef observe que le nombre de femmes en cuisine a récemment explosé et qu’elles commencent à être reconnues à leur juste valeur. « Il était temps ! »

Cette mise à l’avant de la féminité dans le métier est, selon elle, plus que bienvenue. Elle estime au passage que ce n’est qu’une question de temps avant que la parité se reflète dans les palmarès et autres reconnaissances. « C’est ironique puisque depuis toujours les femmes sont aux fourneaux, c’est même cliché de le dire. Et pourtant, cette année, on réalise enfin qu’elles font carrière dans ce domaine et qu’elles sont extraordinaires. »

Le Prix Stéphanie Bois-Houde célèbre la relève féminine en cuisine et contribue ainsi à faire rayonner les femmes dans un domaine où elles sont médiatiquement sous-représentées. « C’est vraiment un beau Prix, qui va dans le sens de la vibe féminine qu’on a ressentie dans les cuisines au cours des derniers mois ! » Sabrina Lemay avoue tout de même s’être sentie soulagée de constater que des femmes étaient en nomination dans la catégorie de chef pâtissière de l’année et que c’est une d’entre elles, Gaël Vidricaire, qui a gagné.

Sabrina Lemay croit profondément que les choses sont en train de changer pour le mieux et que tôt ou tard la représentation sera plus égalitaire. « Un des problèmes, c’est que nous avons été perçues longtemps comme des mamans alors qu’il ne s’agit pas de ça. » La jeune chef croit que l’arrivée récente de femmes dans des sphères habituellement réservées aux hommes changera la donne. « Les temps ont tellement changé en cuisine : hormis quelques cas isolés, tout le monde est sur un pied d’égalité. C’est le plus beau métier du monde et il ne faut jamais abandonner ! »

(Crédit photo : Lise Breton)

Pour suivre Bistro L’Orygine :

(Sur la photo : Mario Martel, membre de la SCCPQ et maître de cérémonie de la remise de prix 2018, Gilles Carignan, conjoint de Stéphanie Bois-Houde, Sabrina Lemay, lauréate et chef au Bistro L’Orygine, Sébastien Bonnefis, directeur de la section locale de la SCCPQ et chef-enseignant au Collège Mérici et Marie-Chantale Lepage, chef au MNBAQ Signé MC Lepage)

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.