10 ans des Enfants Terribles : « J’avais le goût d’un challenge »

16 avril 2018 - Par Katherine Boisvert

Les Enfants Terribles célébraient jeudi dernier leur 10e anniversaire. Retour sur une décennie de succès avec une femme de passion, Francine Brûlé.
 
Il y a 10 ans, Francine Brûlé, alors âgée de 53 ans, n’avait aucune expérience en restauration lorsqu’elle a choisi de se lancer dans l’aventure des Enfants Terribles. « J’avais le goût d’un nouveau challenge », explique celle qui travaillait dans l’industrie de la mode. Avec son nouveau conjoint restaurateur, elle décide de tenter l’aventure, mais l’avertit qu’elle s’impliquera peu dans l’entreprise… « Depuis ce temps-là, je travaille 75 heures par semaine ! », lance-t-elle en riant.
 
Femme de caractère, Francine Brûlé considère que la recette du succès réside dans la passion du métier et l’amour de la clientèle. « Je voulais un endroit où les gens puissent se rassembler et se rencontrer, je voulais que ce soit comme à la maison », indique-t-elle.
 
Francine Brûlé avoue avoir rapidement vu la possibilité d’agrandir la famille. « Très tôt, j’ai eu cette vision-là… J’avais envie de construire une marque et c’est un peu ce que j’ai fait », souligne la restauratrice. En une décennie, le restaurant de la rue Bernard a fait des petits. Une deuxième adresse a ouvert ses portes à l’Ile des Sœurs en mars 2012, suivie d’une troisième à Laval en avril 2015. Puis Alexandre Taillefer a convaincu Francine Brûlé d’ouvrir une première franchise au sommet de la Place Ville-Marie. « Créer des franchises, c’était une idée que j’avais en tête, mais Alexandre Taillefer m’a poussée à la réaliser plus tôt que prévu », reconnaît Francine Brûlé. Une autre franchise a ouvert ses portes à l’été 2017, cette fois à Magog. La restauratrice reconnaît avoir reçu d’autres demandes pour des franchises, mais elle souhaite prendre son temps afin de solidifier davantage son entreprise.
 
Pour diversifier ses revenus, Francine Brûlé mise notamment sur son service traiteur et sur les produits dérivés des Enfants Terribles, comme des t-shirts, des casquettes, de la vaisselle, du prêt-à-manger et même du chocolat.
 
(Crédit photo : Les Enfants Terribles)
 
Pour suivre Les Enfants Terribles :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.