Vers une importante pénurie de chefs aux États-Unis ?

11 janvier 2017 - Par Pierre-Alain Belpaire

L’industrie de la restauration américaine pourrait être frappée de plein fouet par une importante crise si elle ne trouve pas rapidement une solution à la pénurie de chefs qui la menace, indiquait ce lundi la chaîne Fox News. Le bureau américain des statistiques professionnelles estime en effet que, pour s’en sortir, l’industrie pourrait avoir besoin de près de 200 000 cuisiniers dans les huit prochaines années ! Le coût des écoles de cuisine et les salaires peu séduisants seraient les principales raisons de cette pénurie à venir.

Fox News rapporte qu’à travers le pays, de nombreux propriétaires rencontrent déjà des difficultés à recruter des chefs et sous-chefs et, surtout, à les garder à leurs côtés. « Ce n’est pas du tout ce que vous pouvez voir à la télévision : travailler en cuisine, c’est de la chaleur, de la sueur... », témoigne ainsi John Atkinson, propriétaire de deux établissements dans le Sud de la Californie. Chef-propriétaire d’un restaurant italien de New York, Salvatore Coppola confirme : « Ce sont de gros horaires pour un salaire allant de 15 à 22 $ l’heure. C’est de l’argent, certes, mais c’est peu pour un emploi aussi difficile ! »

L’envie que ressentent de nombreux jeunes de se lancer, seuls, en affaires plutôt que de rejoindre un établissement déjà installé explique également ce futur déficit. « Nos jeunes étudiants ont vu leurs parents être fortement touchés par la crise de 2008. Ils ne veulent surtout pas que cela leur arrive. Ils sont en plus dotés d’un sacré esprit entrepreneurial », analyse Claude Browne, vice-président de The Art Institute de Californie.

Pour exprimer leurs craintes et sensibiliser leurs clients, certains restaurateurs n’hésitent désormais plus à évoquer ce problème sur leur menu !

Magazine
X