Pas de répit sur les prix

14 juin 2014 - Par Robert Dion

Tout coûte cher, tout augmente… sauf le prix des repas au restaurant. Contrer ces augmentations au détriment de vos profits n’est pas la solution. Baisser la qualité des ingrédients non plus. Alors, que faire pour rester compétitif tout en maintenant les profits et en servant de bons repas faits avec des ingrédients de qualité ?

Le défi est d’autant plus imposant quand on sait qu’il faut désormais contrôler les critères de santé des plats que vous servez (sucre, gras, sel, etc.), et dans certains cas, établir les valeurs nutritionnelles de chacun des repas.

Sans prétendre être un spécialiste en gestion, je vous présente ici quelques trucs et conseils glanés auprès de sources fiables pour vous diriger dans la bonne direction :

- Utilisez des produits frais, de saison et locaux demeure une solution payante (et bonne pour l’économie locale). Il y a moyen de trouver des produits d’ici à bon marché.

- Achetez judicieusement, sans trop stocker. Cela évite les pertes et permet de modifier votre menu au gré des saisons.

- Évaluez vos portions. C’est actuellement le truc le plus utilisé dans les grandes chaînes pour réduire les prix et demeurer compétitif.

- Négociez vos achats et, si possible, joignez un groupement d’achat pour bénéficier d’un prix de gros. Les économies possibles sont substantielles.

- Calculez vos coûts plus régulièrement, chaque semaine s’il le faut, plutôt que chaque mois ou chaque saison. Les ajustements seront plus faciles à faire et les erreurs, corrigées plus rapidement.

- Évitez les menus romans. Servez ce que vous faites de meilleur. N’essayez pas de servir tous les plats de vos compétiteurs pour attirer les clients chez vous.

De plus, n’oubliez pas que chaque visite d’un client doit être une expérience agréable et savoureuse ! Les temps changent et seuls ceux qui accepteront l’idée qu’il faut s’adapter à la nouvelle réalité en sortiront gagnants.

Bonne lecture

X