Outaouais : Les cuisiniers abandonnent, faute de relève

15 janvier 2018 - Par Pierre-Alain Belpaire

Les chefs de l’Outaouais ont jeté l’éponge. Incapables de motiver une relève prête à prendre leur relais, les responsables de l’Association outaouaise des professionnels des métiers de bouche (AOPMB) ont préféré mettre un terme vendredi dernier aux activités de leur organisme né voici plus de 20 ans.

« Nous avons tout essayé pour intéresser la génération qui nous a suivis. Mais ils ont d’autres intérêts… », regrettait, dans les colonnes du Droit, Gérard Fischer, ancien chef-propriétaire du Tartuffe (Gatineau).

Le regroupement, qui fut notamment à l’origine du Rendez-Vous des Saveurs en 1997, a décidé de distribuer les quelque 30 000 $ qui restaient dans ses comptes à différentes organisations de la région ou à des représentants de la relève. Le chapitre Outaouais de la Société des chefs et pâtissiers du Québec recevra également 5 000 $ « pour poursuivre le travail de l’AOPMB », note le quotidien.
 
 
Une situation qui n’est pas sans rappeler les propos tenus récemment par Sébastien Bonnefis, « L’homme qui voulait sauver la SCCPQ ».

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.