Section information
par le prof
Christian Latour
Accueil du site > Le blogue du "PROF" > Les 5 étapes de l’acte créatif...

Créativité 101… la suite
Les 5 étapes de l’acte créatif...
31 mai 2011 - TAGS

par Christian Latour

L’ACTE CRÉATIF (DUQUEL RÉSULTENT LES INNOVATIONS OU LES INVENTIONS) COMPTE GÉNÉRALEMENT 5 ÉTAPES :

L’étape 1 – le problème (le sujet sur lequel on met le focus...)
Le point de départ de l’acte créatif est évidemment le sujet sur lequel le créateur décide de se concentrer. L’intention du créateur lorsqu’il décide de s’intéresser au sujet est évidemment d’obtenir un résultat, ce qui concrètement signifie un problème résolu, une situation améliorée, une création utile.

Exemple :
Un chef créateur pourrait par exemple décider de prendre comme sujet de « réflexion/création » la truite et les fraises du Québec. Le chef se concentrerait alors sur le sujet (la truite et les fraises du Québec) avec l’intention d’obtenir comme résultat une recette inédite (l’étape de l’illumination) mettant en vedette ces 2 matières premières (qui au premier abord ne sont pas nécessairement bien assorties).

La nouvelle recette, après être passée comme il se doit par le processus de standardisation, serait destinée à être inscrite (l’étape de l’action utile) sur un menu exceptionnel de l’établissement : « Les découvertes du chef ».

Évidemment, la recherche de cette recette inédite deviendrait pour le chef créateur UN PROBLÈME qui pourrait l’habiter pendant un certain temps (de l’étape 2 à l’étape 5).

Personne n’est en mesure de prédire le temps nécessaire pour passer de l’étape 2 à l’étape 5.

L’étape 2 – la « préparation/imprégnation »...
La deuxième étape consiste à s’imprégner au maximum du sujet de « réflexion/création » et du problème qui en découle.

Dans notre exemple :
Trouver une recette inédite mettant en vedette la truite et les fraises du Québec.

À l’étape de « préparation/imprégnation », le créateur est à la recherche d’un maximum — d’information, d’intuition, d’inspiration — qu’ils soient reliés directement ou non au sujet.

Il s’agit évidemment d’une étape ou l’expérimentation est à l’honneur.

Souvent à cette étape le créateur cherche à déconstruire le sujet afin de mieux le comprendre.

Comme l’ont si bien dit Pablo Picasso et par la suite Ferran Adrià, tout acte de création doit commencer par un acte de destruction.

Voici quelques mots que nous associons généralement à l’étape de « préparation/imprégnation » : curiosité, recherche, réflexion, déconstruction, analyse, imagination, expérimentation, reconstruction, essai, erreur…

L’étape 3 – la gestation ou la période d’incubation...
À cette étape, il faut souvent, afin de faire progresser les choses, consciemment lâcher prise et faire entrer l’inconscient dans la partie. C’est la plupart du temps l’inconscient qui à notre insu établit les connexions qui vont nous permettre de trouver une solution inédite à notre problème.

Cette période peut prendre plus ou moins de temps selon l’ampleur et la complexité du problème auquel nous nous intéressons.

L’étape 4 – l’illumination...
Un beau matin (ou soir), sans trop savoir pourquoi, la solution à notre problème nous apparaît soudainement. C’est l’étape de l’eurêka… j’ai trouvé !

L’étape 5 – l’action utile...
Évidemment, la dernière étape consiste à passer à l’action. En fait, le but ultime n’est pas simplement de créer, mais surtout de créer quelque chose qui sera en fin de compte considéré comme utile.

Une petite amélioration utile est plus justifiable qu’une invention spectaculaire qui ne sert à rien.

L’utilité dans notre exemple :
Le but ultime du chef créateur n’est évidemment pas de simplement créer une nouvelle recette, mais surtout de créer LA RECETTE, celle qui en plus d’être louangée par les consommateurs lui permettra de facto d’assurer la prospérité de son entreprise tout en le faisant lui-même passer à la postérité.

À suivre…

Suggestions de lectures :

Inspiration, création, imagination... matière à réflexion

Ce qu’il faut savoir concernant la créativité

Les 10 règles pour créer une entreprise créative… par Jean François Bouchard, président de Sid Lee LA BOITE DE « CRÉATIVITÉ COMMERCIALE »

À la découverte des idées, des méthodes et de la créativité de Ferran Adrià

L’inspiration et la créativité... par Alain Ducasse

Les 4 piliers de la création en cuisine... selon Jean-Michel Lorain

La création culinaire... le point de vue du chef 3 étoiles Éric Fréchon

Est-ce qu’une création culinaire pourrait être considérée comme une invention et être protégée par un brevet d’invention ?

....................................... Le blogue du Prof.......................................
............................................................................................................................

Manuel de (gestion / réflexion) du restaurateur presque parfait ☺


Il n'y a actuellement aucun commentaire en réponse à cet article.

Ajouter un commentaire



© HRI 2012-2014 - Tous droits réservés        Suivez-nous:
Une réalisation de  485 marketing