Le touriste du futur : plus libre, plus intelligent, plus spontané

19 janvier 2017 - Par Pierre-Alain Belpaire

« Le touriste de demain sera plus libre, plus spontané, plus confiant, plus proactif face aux questions éthiques, parfaitement autonome, entièrement numérique, connu dans ses actions et ses préférences, prévisible au-delà de sa propre conscience… » Vous voilà prévenus !

Dans le cadre de sa 5e Conférence annuelle sur les tendances touristiques tenue ce mercredi, la Chaire de Tourisme Transat (ESG UQAM) et Tourisme Montréal s’intéressaient à l’évolution prochaine du touriste, de ses attentes et exigences. « Il sera plus intelligent, expert du milieu dès son arrivée à destination et autonome dans sa façon de voyager. Ces tendances deviendront donc de nouvelles occasions pour les acteurs touristiques », soulignait Pierre Bellerose, vice-président chez Tourisme Montréal, dans des propos repris par tourismexpress.com.

Devant quelque 400 professionnels de l’industrie, les conférenciers ont également présenté les quatre mouvements qui auront un important impact sur le touriste à l’horizon 2025-2030 : l’ordre mondial, la démographie, l’environnement et la technologie.

Les changements climatiques, par exemple, pourraient rapidement avoir des conséquences directes pour l’industrie touristique québécoise. Paul Arsenault, titulaire de la Chaire, rappelait ainsi qu’en Gaspésie, « près de 70 % des côtes sont touchées par le phénomène de l’érosion, qui avance d’un pied par année en moyenne ». Un phénomène face auquel les décideurs politiques devront prendre rapidement des décisions concrètes, drastiques et financièrement lourdes. L’industrie devra elle aussi s’adapter, tant au niveau de l’accueil des visiteurs que dans l’offre qui leur sera faite.

Une passionnante conférence à retrouver, en intégralité, en cliquant sur le lien ci-dessous :

Pour suivre l’ESG UQAM :
- Sur le Web : esg.uqam.ca
- Sur Facebook : ESG UQAM
- Sur Twitter : @esg_uqam
- Sur LinkedIn : ESG UQAM - École des sciences de la gestion

Magazine
X