Blogue du prof
Accueil > WIKI HRI > Le réseau d’entreprise... un modèle d’affaires mieux adapté aux exigences du (...)

LES PARTENAIRES SONT UNE DES 9 COMPOSANTES DU MODÈLE D’AFFAIRES DES ENTREPRISES DE RESTAURATION ALIMENTAIRE

Le réseau d’entreprise... un modèle d’affaires mieux adapté aux exigences du consommateur 3.0

Les partenaires sont une des 9 composantes du modèle d’affaires des entreprises de restauration alimentaire.
7 mai 2013 - TAGS

par Christian Latour


Les entreprises sont aujourd’hui confrontées à une multitude de défis et d’obstacles dont la complexité augmente chaque jour. Ils doivent donc pour continuer leur course faire preuve d’une très grande capacité d’adaptation.

La question de l’heure est : comment nous préparer pour l’avenir ?

Voici donc quelques pistes de réflexion :

La structure corporative qui a servi d’exemple à la formation donnée dans les écoles de gestion tout au long du vingtième siècle et jusqu’à maintenant n’est plus appropriée.

Nous devrons pour réussir dans le futur réinventé les modèles d’entreprises.

D’ici les 10 prochaines années, on s’attend à ce que des changements profonds s’installent un rythme tellement rapide que seulement les structures organisationnelles les plus flexibles seront capables de s’adapter.

LES LIMITES EXTÉRIEURES DE NOS ENTREPRISES SONT APPELÉES À S’OUVRIR.

Les limites de nos entreprises vont s’étendre en passant par des coentreprises, la sous-traitance et des alliances stratégiques de toute sorte.

« L’entreprise n’est plus un opérateur isolé dans un monde concurrentiel, mais un acteur qui fonctionne avec un réseau dévoué de partenaires, collaborateurs, distributeurs, concessionnaires, et fournisseurs. » — Kotler et al. (2012, p 11)

Diriger ces nouvelles entreprises requerra des habiletés très différentes. Seulement une faible proportion de nos dirigeants actuelle sont prêts pour réaliser avec succès les changements nécessaires.

L’entreprise du futur ressemblera plus à une communauté de corporation qu’à une corporation, une communauté unit par des valeurs, visions et missions communes ainsi que par des activités et énoncés communs.

« L’entreprise [3.0] doit partager sa mission, sa vision et ses valeurs avec ses partenaires afin qu’ils agissent en harmonie pour atteindre leurs objectifs. » — Kotler et al. (2012, p 11)

L’entreprise du futur sera hétérogène dans ses composantes au lieu d’être uniforme rigide et hiérarchique. La forme que l’entreprise prendra sera fonction du travail qu’elle réalisera. Cette forme ne sera pas constante, fixe ou uniforme, elle suivra les changements d’orientation de l’entreprise. Cette entreprise du futur devra continuellement s’adapter à son milieu, lequel sera lui même en continuelle évolution. Cette entreprise du futur (ensemble d’entreprises) deviendra un système dynamique qui devra apprendre à s’étendre et à se contracter selon que ses activités augmentent ou diminuent.

CONCLUSION

Devant la dynamique des changements profonds qui déferlent sur toute l’humanité et la planète, force est d’admettre que les paradigmes purement mécanistes et réactifs ne suffisent plus à la tâche. En ce sens, il devient donc vital de faire émerger de nouveaux paradigmes pour favoriser une nouvelle façon de construire et de gérer les entreprises.

.........

UN EXEMPLE DE PARTENARIAT D’AFFAIRES

Publié le 19 mai 2015 à 7 h 24

Starbucks et Spotify ont signé un accord permettant notamment aux abonnés du service de diffusion en continu de musique d’échanger leurs points de fidélité contre des cafés auprès de la chaîne américaine qui, elle, fera la promotion des abonnements de la start-up suédoise.

« Notre plan de long terme est de créer un écosystème extérieur avec des marques partageant la même sensibilité que la nôtre », a expliqué le patron de Starbucks, Howard Schultz, cité dans un communiqué publié lundi.

La chaîne de cafés espère que cette alliance lui apportera de nouveaux clients d’autant qu’elle va lui permettre d’entrer de plain-pied dans l’ère de la diffusion musicale en continu.

Starbucks, présent dans la musique depuis 1994, a décidé mi-mars de ne plus vendre de CD dans ses cafés, rompant avec une tradition de plus de vingt ans.

Les serveurs de Starbucks vont, selon l’accord pluriannuel, recevoir des abonnements à Spotify et pourront créer des listes de chansons qui seront disponibles sur les applications mobiles des deux entreprises. Les clients de Starbucks y auront ainsi accès.

.........

Source : http://affaires.lapresse.ca/economie/agroalimentaire/201505/19/01-4870641-starbucks-et-spotify-sallient-dans-la-musique.php

.........

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de (gestion / réflexion) du restaurateur presque parfait ☺


Il n'y a actuellement aucun commentaire en réponse à cet article.

Ajouter un commentaire



X