Le bois s’invite à la table

31 octobre 2017 - Par Catherine Maisonneuve

ON L’AVAIT PRESQUE OUBLIÉ. POURTANT, LE BOIS, LONGTEMPS JUGÉ RUSTIQUE ET DÉPASSÉ, FAIT SON GRAND RETOUR SUR LES TABLES ET COMPTOIRS DE NOS RESTAURANTS. ON SE SOUVIENT ÉVIDEMMENT DE LA MODE « CHALET CHIC », QUI EN A FAIT LA PRINCIPALE MATIÈRE ASSOCIÉE À CETTE TENDANCE. SON USAGE FUT ALORS SI EXCESSIF QU’IL EST RAPIDEMENT DEVENU BANAL. CE MATÉRIAU FAIT POURTANT UN MAGNIFIQUE RETOUR DANS NOS CUISINES, REMIS AU GOÛT DU JOUR. POURQUOI ? PARCE QUE LE STYLE MINIMALISTE N’A JAMAIS ÉTÉ AUSSI À LA MODE, ET ÉGALEMENT PARCE QUE LE RETOUR AUX MATIÈRES PREMIÈRES SIMPLES EST PLUS EN DEMANDE QUE JAMAIS. DE PLUS, LA FINESSE ET LA BEAUTÉ NATURELLE DU BOIS CONVIENNENT PARFAITEMENT AU STYLE ÉPURÉ DE BEAUX OBJETS QUE L’ON VEUT PRATIQUES, MAIS STYLISÉS.

« LE BOIS, ON VA SE LE DIRE, C’EST PLUS CHALEUREUX QUE LE STAINLESS, CONFIE THANIA GOYETTE, PROPRIÉTAIRE DU RESTAURANT LE PIED BLEU À QUÉBEC, QUI PRÉSENTE LA PARTICULARITÉ DE COMPTER DEUX ÉBÉNISTES DANS SON ÉQUIPE DE CUISINE ! C’EST PLUS RUSTIQUE ET ON L’ASSOCIE INSTINCTIVEMENT AUX REPAS EN FAMILLE, À LA CONVIVIALITÉ, À LA SIMPLICITÉ. »



Planches en bois : la créativité n’a plus de limites
Qui pense « bois », pense « planches à découper » et « planches de service ». Les restaurants spécialisés en charcuterie utilisaient beaucoup cette matière pour confectionner leurs plats de service, et ce, bien avant que cela ne devienne tendance. On en trouve différents modèles sur le marché : planches à découper classiques, planches avec gouttières ou stabilisateurs, de forme rectangulaire, ronde, ovale, avec ou sans poignée... Elles sont offertes en plusieurs essences. Noyer, cerisier et érable figurent parmi les plus populaires.

Le choix des matériaux est évidemment important. L’érable et le cerisier viennent en tête de liste pour leur dureté, leur rigidité et leur épaisseur, lorsqu’on fabrique une planche de bois. Le noyer est plutôt retenu pour son aspect esthétique, à cause de sa coloration brun foncé. Il est également possible de mélanger les essences pour obtenir des planches « multicolores » au design audacieux. Matériau malléable et adaptable, le bois peut en outre être scié, peint, percé, traité, poli, ciré et verni. La seule limite ? Votre créativité.

La nouvelle tendance : le format individuel
Les bols faits entièrement en bois ne sont désormais plus réservés aux plats de service ou aux salades. On les voit de plus en plus en format miniature pour servir les condiments, les épices ou les accompagnements. On en trouve en formats individuels, de formes et de couleurs variées.

Les bols en bois sont souvent enduits d’huile de table – et non vernis – après leur fabrication. On obtient alors une surface légèrement mate. L’utilisation d’huile permet également qu’aucun vernis ne se détache du bol et ne vienne se mélanger avec les aliments. Les conseils d’entretien sont semblables pour tous les accessoires de cuisine en bois : on suggère de nettoyer avec une éponge douce, de l’eau tiède et du savon, puis de sécher. Il ne faut pas mettre le bois dans le lave-vaisselle ni l’immerger complètement dans l’eau.

Les avantages du bois
Le bois est d’abord apprécié pour son côté chaleureux. Il confère un côté cozy et convivial à une cuisine. C’est un matériau qui vieillit bien et qui se révèle facile d’entretien. Il est important de se rappeler que le bois est presque impossible à casser, contrairement à la porcelaine et aux matériaux similaires. Il est réparable : une petite fissure ou une marque de couteau sur une planche en bois sont de légers accidents corrigibles, ce qui est assez rare lorsqu’on parle d’accessoires de cuisine. Le stainless et la porcelaine ne pardonnent pas...

L’entretien des accessoires en bois est simple, mais il faut connaître la marche à suivre. Le bois se nettoie avec de l’eau et du savon, mais il ne faut jamais immerger la pièce en bois complètement dans l’eau (encore moins la mettre au lave- vaisselle). Pour effacer les marques de couteau (sur une planche à découper, par exemple), il suffit de poncer la surface avec du papier sablé et d’appliquer par la suite sur la surface propre une huile conçue spécialement pour cet usage. L’utilisation finale d’un chiffon permettra de garder la surface sèche.

X