Le Louénok : Sciences et levure à l’honneur

17 novembre 2017 - Par Pierre-Alain Belpaire

- Ouverture officielle : 10 novembre 2017
- Nombre de places assises : 60 maximum
- Propriétaire  : Éric Aubin
- Chef  : Sébastien Communal

Jeudi dernier, lors de la présentation officielle du Louénok, Éric Aubin cachait difficilement sa fierté. Et une certaine nervosité. L’homme réalisait en effet un véritable rêve de jeunesse, un projet qu’il caressait depuis la fin de ses études de premier cycle à l’université. « L’idée de me lancer dans l’aventure brassicole me trottait déjà en tête, mais à l’époque, les microbrasseries n’étaient pas très populaires. J’ai donc mis ce projet sur la glace. »

Après avoir effectué une brillante carrière dans la recherche médicale et le milieu des vaccins, Éric Aubin décide de « se faire plaisir ». « C’était le moment parfait, glisse-t-il. J’ai l’énergie, j’ai la passion, j’ai l’envie. Je suis sûr de mon coup. » Le jeune entrepreneur se lance donc et cible le quartier Limoilou, « vivant et dynamique », pour installer son établissement, à deux pas de l’hôpital de l’Enfant-Jésus.

Pour sortir du lot et rendre hommage à sa « première vie », le créateur du Louénok décide de mettre les sciences à l’honneur. Si les bières portent ainsi les noms de chercheurs passés à l’Histoire, les lieux, au look industriel et épuré, ont quant à eux des allures de laboratoire.

« S’intéresser aux sciences et notamment à la chimie est indispensable si on veut comprendre la naissance d’une bière. Je souhaite aussi faire connaître la microbiologie de la levure. Aujourd’hui, tout le monde n’en a que pour le houblon : moi, je veux présenter la levure et son impact sur le goût. Je rêve de voir apparaître un indice "levure" qui deviendrait aussi populaire que l’indice IBU », souffle celui pour qui une bière parfaite se doit de présenter une généreuse mousse et un certain équilibre.

Confiées aux coups de couteaux du chef d’origine savoyarde Sébastien Communal, les cuisines du Louénok s’affaireront à séduire les clients grâce à de recherchés accords mets-bières. « Sébastien a travaillé dans de grands restaurants, souligne Éric Aubin. Je lui fais entièrement confiance. Il a un style très fin, très délicat. Ses plats sont extrêmement travaillés mais sans trop d’extravagance. C’est toute une science aussi ! »

(Crédit photo : Thomas Patry)

Le Louénok , 1165, 18e rue, Québec :
- Sur Facebook : Le Louénok, restaurant microbrasserie
- Sur Instagram : @le_louenok

Magazine
PUBLICITÉ
X