Le Fiorellino

2 mars 2016 - Par Catherine Maisonneuve

- Ouverture officielle : 4 février 2016
- Propriétaires  : Massimo Lecas, Lino Lozza, Angelo Leone et Robbie Pesut
- Nombre de places :105
- Chef : Erik Mandracchia
- Type de cuisine  : Classiques italiens réinventés
- Designer et style (design) : Jean-Guy Chabauty (Moderno)

L’équipe derrière le Buonanotte, le Rosalie et le défunt Globe ont ouvert une « trattoria » italienne dans le quartier international. Fiorellino veut dire « petite fleur » en italien et c’est le nom qu’ont choisi les propriétaires (qui sont derrière l’institution montréalaise le Buonanotte sur St-Laurent, et le Rosalie, entre autres) pour leur nouvelle trattoria italienne située rue De La Gauchetière, à Montréal. Ouvert depuis le début du mois de février dans le Quartier international, le Fiorellino est une belle addition dans ce secteur fortement achalandé.

Avec son espace café et son comptoir pour emporter qui offre du vrai bon café italien, des viennoiseries et des sandwichs maison, les travailleurs du coin peuvent choisir de manger sur place ou pour emporter. Le chef Erik Mandracchia est un ancien, notamment, de la Cabane du Pied de Cochon, du Impasto et du Bremner, qui sont tous des restaurants dits familiaux, accessibles, et où la qualité de la nourriture est mise au premier plan. Il a donc su créer un menu qui reflète bien la philosophie de partage et d’authenticité qui définit si bien la cuisine italienne : des plats classiques réinventés, de la pizza, des pâtes, des antipasti et des charcuteries maison.

Le design est l’œuvre de Jean-Guy Chabauty de chez Atelier Moderno, qui a également signé quelques autres établissements du groupe (Buonanotte, Rosalie et Globe). La commande pour le Fiorellino était de créer un espace moderne et design inspiré de l’Italie. Les tuiles posées du plancher au plafond à l’entrée du restaurant rappellent l’intérieur des maisons traditionnelles de Naples et de Florence. La signalisation « rue de la Gauchetière/rue St-Alexandre » est l’une des pièces centrales du décor, stratégiquement installée à la croisée des deux espaces du restaurant. Des luminaires égayants et ultras modernes viennent donner un style contemporain au décor : des luminaires funky de couleur verte créés sur mesure par Moderno se dressent au-dessus du comptoir et de magnifiques lampes rondes signées Authentik Lighting illuminent les tables basses. Des tuyaux du bâtiment d’origine ont également été conservés et servent d’éléments de décor. Le restaurant est divisé en deux espaces : le « snack-bar » muni de tables hautes et d’un comptoir à sandwiches, puis une vaste salle à manger sur deux niveaux. On trouve dans cette dernière de petites tables rondes dont la forme rappelle de « petites fleurs », pensées, bien sûr, pour faciliter les échanges et le partage.


Les propriétaires : Lino Lozza, Massimo Lecas et Robbie Pesut


L’espace « snack-bar » où l’on prend café, sandwichs et viennoiseries, au comptoir ou pour emporter. Les luminaires sont une création originale d’Atelier Moderno.


Dans la salle à manger, les tables rondes, comme des « petites fleurs », favorisent les échanges et le partage. Les luminaires sont signés Authentik Lighting.


La devanture du restaurant Fiorellino, situé dans le quartier international sur la rue de la Gauchetière, à Montréal.


Les tuiles installées du plancher au plafond rappellent l’intérieur des maisons napolitaines.

Pour suivre Fiorellino :
470, rue de la Gauchetière
Montréal, Québec 514 878-3666
- Sur le Web : fiorellino.ca
- Sur Twitter : @Fiorellino_MTL
- Sur Facebook : Fiorellino Snack Bar Ristorante
- Sur Instagram : FiorellinoSnackBar

Crédit photos : Patricia Brochu

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

La Revue HÔTELS, RESTAURANTS & INSTITUTIONS est un magazine francophone qui offre de l’information de pointe sur le milieu HRI (hôtels, restaurants et institutions).