Le Boating Club par Zébulon Perron

12 mars 2015 - Par Marie-Carole Daigle

On a ici un designer et son client qui ont pas mal d’atomes crochus. Tellement, en fait, qu’ils font déjà des affaires ensemble en tant que copropriétaires d’un bar du Vieux-Montréal. Quand David Bourdeau décide de louer une propriété centenaire située au bord de l’eau à Laval pour créer Le Boating Club, c’est à son bon copain le designer Zébulon Perron qu’il a tout de suite envie d’en confier l’aménagement. « Un restaurateur doit toujours faire affaire avec un designer qui partage ses goûts. Il doit pouvoir inviter son monde dans un restaurant qui lui ressemble, où il se sent bien. Sinon, c’est la catastrophe ! » affirme David Bourdeau.

« Dans ce projet, mes nouveaux associés et moi savions exactement où nous nous en allions en aménageant cette maison du vieux quartier Sainte-Rose, se rappelle-t-il. Nous voulions créer un endroit convivial où les gens se regrouperaient un peu comme dans un bar d’habitués, où ils partageraient des plats entre amis et prolongeraient la soirée en prenant un verre tout en se saluant d’une table à l’autre. Or, pour créer l’atmosphère décontractée voulue sur les deux étages, il y avait certains petits trucs à bouger. »

Soulèvement du bâtiment pour creuser un sous-sol, déplacement de l’entrée avant vers l’arrière, inversion de l’escalier intérieur, dégagement des deux étages pour pouvoir y accueillir une centaine de personnes à la fois… les « petits trucs » en question représentaient plutôt un défi audacieux, dont le designer Zébulon Perron n’a finalement fait qu’une bouchée ! « Nous n’avons presque rien gardé de ce qui était en place sauf l’extérieur du bâtiment, qui a une valeur patrimoniale et qui, de toute façon, présente un cachet extraordinaire. Le reste a fait l’objet d’une rénovation majeure, surtout parce que nous voulions créer de l’espace pour proposer un lieu rassembleur », explique-t-il.

L’ajout d’un sous-sol a permis de loger une salle de réception, un vestiaire et un superbe cellier où l’on expose le vin. On a ainsi libéré suffisamment d’espace pour faire ouvrir la mezzanine sur un escalier monumental qui donne clairement le ton : Le Boating Club est un lieu convivial !

Bar

Comptant 45 tabourets, le bar du rez-de-chaussée est tout simplement géant ! Il offre une vue directe sur la cuisine ouverte et le four à bois : « Les cuisiniers finissent beaucoup d’assiettes au four ; le processus fait des flammes qui contribuent à l’ambiance », souligne le designer Zébulon Perron.

Enseignes au néon

« Le néon, c’est encore le côté un peu kitsch que nous ramenons sur la table… Le vintage, le rétro, j’aime bien, mais il faut garder cela discret. Tout est une question d’équilibre », souligne Zébulon Perron.

150 places assises = 150 bonnes places !

Le designer Zébulon Perron a une règle d’or : « Un établissement ne doit jamais avoir de mauvaises places. Si tous les recoins doivent être exploités, nous n’allons quand même pas corder les tables ! Personne ne doit avoir l’impression d’être en pénitence. Nous voyons à placer les gens les uns par rapport aux autres pour qu’une dynamique d’ensemble fonctionne. »

Pastilles au sol

Le choix de céramique au sol ramène un autre classique de l’époque. « Nous aimions le petit côté rétro, mais nous nous sommes amusés à le détourner de manière à évoquer les Space Invaders ! C’est notre façon à nous de défier les classiques… »

Toilettes de banlieue

« J’ai voulu faire un petit clin d’œil au sous-sol de banlieue, signale le designer. Dans les toilettes, ces vieux lavabos de couleur pastel achetés notamment sur Kijiji replongent un peu nos clients dans leur enfance. Ce côté légèrement kitsch prouve que nous ne voulons pas avoir l’air trop sérieux ! Nous avons récupéré beaucoup d’autres objets, dont des lampes au marché aux puces Saint-Michel et une grande table au Collège Jean-de-Brébeuf. »

Lambris de bois

Le lambris extérieur est d’origine. L’aménagement intérieur reprend l’ancien style architectural tout en y associant une approche contemporaine.


Coup de cœur du designer

Les magnifiques comptoirs et tables en noyer massif du Boating Club ont été fabriqués par l’artisan ébéniste Olivier Doray, fondateur de l’atelier Le Temps des Cigales. « Olivier m’a été présenté par le propriétaire de la Quincaillerie Dante, un grand spécialiste en articles de cuisine auquel il vend des planches à découper et des blocs de boucher. Dans cette aventure avec nous, il a fait un travail impeccable qui a beaucoup contribué à la qualité d’ensemble. Une belle complicité est née, et je vais sûrement faire à nouveau appel à lui. »

Atelier Le Temps des Cigales 418 856-6228 letempsdescigales.com


Fiche technique

- Type de cuisine : cuisine contemporaine conviviale
- Adresse : 30, boulevard Curé-Labelle, Vieux-Sainte-Rose, Laval
- Téléphone : 450 937-3353
- Site Web : leboatingclub.com
- Propriétaire : David Bourdeau
- Chef  : David Chaussé
- Nombre de places 150 (200 en été)
- Superficie : 1 500 pi²
- Designer : Zébulon Perron zebulonperron.com
- Ouverture : août 2014

Photos : ©Le Boating Club

Sur la photo en tête d’article, audacieux, l’escalier passe au-dessus du bar et donne accès à la mezzanine. L’escalier compte même un grand palier où les gens peuvent s’arrêter à mi-chemin pour boire leur verre au comptoir tout en causant et en parcourant la salle des yeux.

Photo : © Pierre Beauchemin

X