Blogue du prof
Accueil > WIKI HRI > La rémunération dans le secteur de la restauration… ce qu’il faut absolument (...)

Gestion
La rémunération dans le secteur de la restauration… ce qu’il faut absolument savoir !
11 juillet 2011 - TAGS

par Christian Latour

Préambule

Plusieurs entreprises de restauration ont des difficultés à attirer des candidats compétents et à les retenir. En même temps, la masse salariale devient progressivement, dans la majorité des entreprises de restauration du Québec, la dépense la plus importante. [1] La masse salariale devance maintenant le coût des ressources alimentaires historiquement considéré comme la dépense la plus importante.

Ce qu’il faut absolument savoir selon... l’étude sur la rémunération, réalisée pour le compte du CCRHT [2]

Cette enquête porte sur la rémunération et les modalités d’emploi de 65 799 titulaires de poste répartis dans 1 961 entreprises touristiques. Une liste complète des 31 postes étudiés, accompagnée de leur description, est fournie dans les annexes de cette étude.

Les chefs de cuisine canadien

Parmi les postes à traitement annuel, la plus grande variation salariale entre 2008 et 2010 a été observée chez les chefs de cuisine.

Le traitement annuel des chefs de cuisine canadien est passé de 53 903 $ à 59 273 $, soit une hausse de 9,96 % par rapport à l’enquête de 2008.

Le salaire des chefs de cuisine canadien :

En 2006 — 51 004 $

En 2008 — 53 903 $ — on constate une augmentation de + 5,68 % entre 2006 et 2008

En 2010 — 59 273 $ — on constate une augmentation de + 9,96 % entre 2008 et 2010

Entre 2006 et 2010, le traitement annuel des chefs de cuisine a donc augmenté de + 16,21 %.

Les aides de cuisine canadien

De tous les postes étudiés dans le cadre de cette enquête, c’est celui des aides-cuisiniers qui a connu la plus forte augmentation du salaire moyen de base entre 2008 et 2010.

Le salaire horaire des aides de cuisine est passé de 9,76 $ à 11,15 $, soit une hausse de 14,24 % par rapport à l’enquête de 2008.

Le salaire des aides de cuisine canadien :

En 2006 — 09,50 $

En 2008 — 09,76 $ — on constate une augmentation de + 2,74 % entre 2006 et 2008

En 2010 — 11,15 $ — on constate une augmentation de + 14,24 % entre 2006 et 2008

Entre 2006 et 2010, le salaire des aides-cuisiniers a donc augmenté de 17,37 %

Les préposés au service des mets et boissons canadien (serveurs et serveuses)

Le salaire horaire des préposés au service des mets et boissons est passé de 9,20 $ à 10,24 $, soit une hausse de 11,31 % par rapport à l’enquête de 2008.

Le salaire des préposés au service des mets et boissons (serveurs et serveuses) :

En 2006 — 08,80 $

En 2008 — 09,20 $ — on constate une augmentation de + 4,55 % entre 2006 et 2008

En 2010 — 10,24 $ — on constate une augmentation de + 11,31 % entre 2006 et 2008

Entre 2006 et 2010, le salaire horaire des préposés au service des mets et boissons a donc augmenté de 16,36 %

Matière à réflexion

Vos salaires sont-ils compétitifs/attirants par rapport aux salaires de vos concurrents ?

Avez-vous réfléchi à l’impact de ces augmentations (important) sur votre masse salariale ?

.........

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de (gestion / réflexion) du restaurateur presque parfait ☺


Notes

[1ARQ, Profil et performance de la restauration québécoise, Édition 2010.

Restaurants avec service complet — rémunération de la main-d’œuvre 38 % vs coût des biens vendus 34,9 %

Restaurants avec service restreint — rémunération de la main-d’œuvre 33 % vs coût des biens vendus 36 %

Services spéciaux de restauration — rémunération de la main-d’œuvre 41 % vs coût des biens vendus 36,1 %

Débits de boissons — rémunération de la main-d’œuvre 31,6 % vs coût des biens vendus 37 %

Total des services de restauration — rémunération de la main-d’œuvre 36 % vs coût des biens vendus 35,5 %.

[2Voir l’étude :

PDF - 7.8 Mo
Étude sur la rémunération au sein du secteur touristique canadien de 2010
Étude sur la rémunération au sein du secteur touristique Canadien de 2010, préparé pour le conseil canadien des ressources humaines en tourisme, par Hey Group. Cette enquête porte sur la rémunération et les modalités d’emploi de 65 799 titulaires de poste répartis dans 1 961 entreprises touristiques. Une liste complète des 31 postes étudiés, accompagnée de leur description, est fournie en annexes.
Il n'y a actuellement aucun commentaire en réponse à cet article.

Ajouter un commentaire



X