Blogue du prof
Accueil > WIKI HRI > LA CAPACITÉ D’ADAPTATION… la compétence sur laquelle il faut absolument miser (...)

LA GESTION GLOBALE EN RESTAURATION — MODULE 1
LA CAPACITÉ D’ADAPTATION… la compétence sur laquelle il faut absolument miser pour se préparer à faire face à l’avenir !
28 novembre 2014 - TAGS

par Christian Latour

LE PROBLÈME IDENTIFIÉ PAR CLAUDIO FERNANDEZ-ARAOZ

« Ces dernières décennies, les entreprises ont mis l’accent sur les compétences [acquise dans le passé] dans le recrutement et le développement des talents. Les emplois ont été décomposés en compétences et attribués aux candidats qui les possèdent. Mais l’entreprise du XXIe siècle est trop volatile et complexe — et le marché des [...] talents trop restreint — pour que ce modèle puisse continuer de fonctionner. » 

LA SOLUTION

Aujourd’hui, les responsables en charge du recrutement et de la promotion des carrières dans les entreprises doivent plutôt se concentrer sur LE POTENTIEL, c’est-à-dire :

1) la capacité pour un individu de s’adapter aux évolutions de l’environnement de plus en plus rapide ;

2) la capacité pour un individu de s’adapter aux évolutions de plus en plus rapide du secteur d’affaires et de l’activité. ;

3) la capacité pour un individu de progresser dans de nouveaux rôles de plus en plus difficiles.

Les entreprises doivent aider les individus qui démontrent les meilleurs potentiels (capacité d’adaptation) à évoluer en les fidélisant de manière intelligente et en leur confiant des missions les obligeant à se dépasser.

CINQ (5) INDICATEURS POUR ÉVALUER « LE POTENTIEL » DES CANDIDATS (c’est-à-dire leur capacité de s’adapter et d’évoluer dans des rôles et des environnements de plus en plus complexes) :

1. La motivation : un engagement indéfectible à exceller dans la poursuite d’objectifs non égoïste.

2. La curiosité : l’envie de rechercher de nouvelles expériences et connaissances et d’obtenir des retours objectifs ainsi que la disposition à apprendre et à évoluer.

3. La perspicacité : la capacité à recueillir et à comprendre des informations qui ouvrent de nouveaux horizons.

4. L’engagement : le don d’utiliser les émotions et la logique pour communiquer une vision convaincante et tisser des liens.

5. La détermination : les moyens de se battre pour des objectifs difficiles, malgré les défis, et de rebondir face à l’adversité.

Dans un monde VOLATIL, INCERTAIN, COMPLEXE et AMBIGU, les évaluations et les embauches basées sur des compétences [acquises dans le passé] s’avèrent de plus en plus insuffisantes. Les qualités qui permettent aujourd’hui à une personne de réussir dans un rôle donné ne lui permettront peut-être pas de réussir demain dans les nouveaux rôles qui lui seront confié.

La question n’est donc plus de savoir si les salariés et les dirigeants de votre entreprise possèdent les compétences requises, mais plutôt de savoir s’ils ont LE POTENTIEL D’EN ACQUÉRIR DE NOUVELLES.

Les affaires, les secteurs d’activité et les emplois évoluent tellement vite que nous sommes incapables de prédire aujourd’hui qu’elles seront les compétences nécessaires pour réussir dans quelques années. Il est par conséquent impératif d’identifier et de faire évoluer les personnes présentant les plus grandes capacités d’apprentissage et d’adaptation.

CONCLUSION

Rechercher les personnes qui ont LE POTENTIEL (c’est-à-dire la capacité de s’adapter et d’évoluer dans des rôles et des environnements de plus en plus complexes) et parvenir à les garder et les faire évoluer devrait maintenant être la première de vos priorités.

Source : Fernandez-Araoz, C. (décembre 2014 – janvier 2015). La recherche de talents au 21e siècle, Harvard Business Review. Édition française.

COMPLÉMENT D’INFORMATION

La capacité d’évolution est devenue en soi un avantage concurrentiel.

« Pour être capable de s’adapter, il faut accepter les idées venues d’endroits inattendus. » — Source : Gary Hamel, LA NOUVELLE DONNE — les 5 défis prioritaires des entreprises pour réussir dans un univers plus hostile que jamais, Les Éditions Transcontinental, Montréal, 2013. (voir page 170)

✓ Un conseil de Gary Hamel… « Pour être capable de s’adapter à des situations nouvelles, l’entreprise doit disposer d’esprits ouverts. »

.........

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de (gestion / réflexion) du restaurateur presque parfait ☺


Il y a 1 commentaire en réponse à cet article.

28 novembre 2014 - par phil

Il est certes que la capacité d’adaptation chez un employés est sans aucun doute un grand atout pour l’Entreprise qui réussis à recruter cet employé. La capacité d’adoption chez un individu s’acquière de 3 façons, par l’ouverture d’esprit, le désir d’avancement de l’entreprise et par détermination de l’existence d’une solution meilleurs que la solution existante.


Ajouter un commentaire



X