Kimberlee Rivet

Dans les cuisines des résidences officielles
4 décembre 2012 - Par Hélène Demers

À 25 ans, elle cuisinait pour le gouverneur général du Canada. Et à 28 ans, elle dirige la cuisine de la résidence du chef du parti de l’opposition officielle, à Ottawa !



C’est à l’adolescence, en mangeant chez une amie d’origine portugaise, que Kimberlee Rivet a une révélation : la cuisine peut, non seulement nourrir, mais être une passion. Dans cette maisonnée, on prend du temps pour cuisiner, on y trouve du plaisir, et les résultats sont des plus savoureux ! Cette fascination revient la titiller lorsqu’elle peine à terminer un baccalauréat en journalisme. Elle opte donc, en 2006, pour le diplôme d’études professionnelles en cuisine d’établissement au Pearson Institute of Culinary Arts, à Montréal… sans aucune expérience dans le domaine ! Cependant, sa passion, le soutien des professeurs expérimentés et son travail acharné ont raison de tous les obstacles. Elle remporte même les Olympiades culinaires de Montréal en 2008. « Cette expérience difficile fut un excellent apprentissage de la réalité, avec le stress et la pression ! » se souvient Kimberlee. C’est au Paerson Institute qu’elle rencontre l’enseignante et directrice de programme Nancy Gagnon. Celle-ci l’incite au dépassement et devient une véritable source d’inspiration pour elle.

Kimberlee effectue son stage au Club Chasse et Pêche de Montréal, avec le chef Claude Pelletier. Ravie d’apprendre les bases de la cuisine gastronomique auprès de professionnels aussi passionnés, elle y reste un an. Elle se transporte ensuite à l’Île-du-PrinceÉdouard, au Inn at Bay Fortune. Elle y cuisine l’agneau des pattes à la tête, et une panoplie de produits maraîchers. De retour à Ottawa, puis à Montréal (au Garçon), elle éprouve le besoin de se distinguer des autres chefs… mais comment ? Un programme télévisé sur l’histoire des chefs de cuisine de la Maison-Blanche suscite son engouement et l’amène à explorer les possibilités de travailler à Ottawa.

En 2009, elle devient cuisinière à Rideau Hall, la résidence du gouverneur général. « Pendant cette expérience formidable, j’ai travaillé avec cinq chefs remarquables, relate-t-elle, et j’ai cuisiné pour les gouverneurs généraux Michaëlle Jean et David Johnston. » Quand le Nouveau Parti démocratique (NPD) est devenu l’opposition officielle, cette partisane du parti a souhaité marier ses deux passions. Ainsi, depuis novembre 2011, elle est gestionnaire et chef exécutive de Stornoway, la résidence de l’opposition officielle, à Ottawa. Kimberlee est enchantée par son travail auprès de Thomas Mulclair. Elle s’occupe de tous les repas familiaux et officiels, des commandes et des menus, et assume ces responsabilités avec enthousiasme et professionnalisme. Le montage des assiettes et l’organisation n’ont plus de secrets pour elle ; le rangement et les étiquettes : elle connaît ! « Je suis très organisée, alors je parviens à bien gérer la situation. C’est un stress différent de celui d’un restaurant. J’apprends à connaître les préférences de mes patrons, avec qui je développe une relation privilégiée. J’ai aussi eu l’honneur de rencontrer des personnalités distinguées et les principaux membres de la famille royale britannique. »

Kimberlee souhaite que le NPD gagne les prochaines élections et déménage à la résidence du premier ministre. Pouvoir un jour posséder son propre service de traiteur est aussi dans sa mire. Mais pour le moment, que fait cette passionnée pendant ses temps libres ? « Je travaille mes menus, je visite des fermiers, je découvre leurs produits, leur histoire… J’aime beaucoup ce type de collaboration avec les artisans. » Comme quoi la passion se cultive et peut mener loin !

Photo : © Sandra Roy

X