Invasion organisée

30 août 2012 - Par Robert Dion

Vous avez sûrement remarqué l’importante augmentation des fermetures de restaurants – même ceux qui sont établis depuis des années, bien situés, et profitables. Les raisons sont souvent bien connues : relève inexistante ou non intéressée au milieu, manque de personnel, profit en baisse, mais surtout, une augmentation des tâches administratives.

Pourtant, le nombre de restaurants reste stable. Comment est-ce possible ?

Les « remplaçants » sont souvent bien organisés. Des chaînes de restauration d’ici et venant du sud-ouest se pointent tant dans les grands centres qu’en périphérie, ou même en région. Pourquoi elles ? Les raisons sont multiples, et certaines, bien connues. Des prospecteurs de sites expérimentés, une accessibilité à des ressources financières importantes, des conceptions favorisant l’espace pour des cuisines et des salles efficaces, des prix négociés selon un immense pouvoir d’achat, des budgets promotionnels et publicitaires mutualisés, de la formation organisée et une grande force de recrutement, voilà quelques exemples de leurs moyens.

Est-ce la fin de la restauration indépendante ? NON ! Mais ailleurs en Amérique du Nord, la balance a basculé et le nombre de restaurants appartenant à de grandes chaînes a surpassé les indépendants. Toutefois, ces entrepreneurs indépendants ont toujours leur place. Que ce soit pour la personnalisation, l’originalité, la touche locale, mais surtout, pour… servir de source d’inspiration pour les futures chaînes. Bonne lecture.

Crédit photo : Isabel Cormier

X