Helena Loureiro

L’authenticité portugaise
20 février 2012

Par Hélène Demers

Depuis presque 10 ans, Helena Loureiro régale nos papilles avec les saveurs authentiques de son Portugal natal !



« À 11 ans, au Portugal, j’ai commencé à travailler dans un restaurant de la famille avec ma grand-mère, ma tante, ma cousine et ma mère, raconte Helena Loureiro. J’ai tout de suite su que c’était ce que je voulais faire. Et c’est une telle passion que jamais je ne pourrais changer de carrière ! » Helena Loureiro étudie donc en cuisine à Lisbonne. Elle arrive au Québec à 21 ans avec son mari, sans connaître le français. Pour faciliter son intégration, elle s’inscrit à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ). Elle y apprend la cuisine française et obtient son diplôme en 1990. « C’était complètement différent de la cuisine du Portugal, où l’huile d’olive et le gros sel de mer abondent. »

Pendant 12 ans, Helena Loureiro est chef de cuisine dans une garderie, histoire de favoriser l’intégration de ses enfants. Mais elle relève des défis plus stimulants en travaillant le soir dans des restaurants portugais. En ;2003, une fois ses deux garçons devenus adolescents, elle ouvre son propre restaurant : le Portus Calle, à Montréal. Ses fils connaissent leurs racines et les valeurs familiales : ils ont travaillé à son restaurant, passé leurs étés au Portugal et elle leur a toujours parlé en portugais. À 20 et 21 ;ans, ils se considèrent aujourd’hui comme des Québécois d’origine portugaise. « Mes enfants et moi, nous nous sentons chez nous au Québec. »

Au moment d’écrire ces lignes, son deuxième restaurant s’apprêtait à voir le jour. Le Helena propose une cuisine portugaise dans un style bistro, adapté au Vieux-Montréal… un peu à l’image du vieux Lisbonne. Les journées de la chef Loureiro sont fort remplies. Souvent, elle se rend très tôt au marché.
« J’adore ça, c’est ma thérapie du matin ! Puis, je suis au restaurant vers 9 ;h… jusqu’à ce que je n’aie plus de clients, donc jamais avant minuit. » Elle compte aujourd’hui sur une excellente brigade en cuisine. « Je suis très exigeante : tout doit être parfait ! Mais j’apprends à transmettre exactement ce que je veux. Et je suis bien servie : tous mes sous-chefs ont reçu une formation de qualité en cuisine. » Quel plaisir pour Helena Loureiro lorsqu’à la fin du repas, les clients l’appellent pour lui dire qu’ils ont beaucoup aimé ! « C’est mon plus gros cadeau ! La convivialité, le partage, l’amour de la fête à la table, c’est ce que j’aime. » Aussi ses serveurs ont-ils le mandat de faire voyager les clients en les invitant à goûter différents mets. « J’aime quand les clients partagent différentes entrées. Les gens d’ici ont l’esprit vraiment ouvert pour goûter de nouvelles saveurs ! » Elle convie donc les Québécois à la découverte ! Deux fois par semaine, elle fait venir du Portugal des poissons méconnus. Elle propose plus d’une centaine de vins portugais différents, dont de nombreux vins d’importation privée. Sans oublier l’importance qu’elle accorde à l’huile d’olive. « Au Portugal, mon père pressait les olives pour les gens du village. Même aujourd’hui, il apporte au restaurant sa petite bouteille d’huile d’olive dans ses poches », rigole-t-elle. Une abondance de poissons frais, une cuisine simple, fraîche, savoureuse et authentique, voilà ce que propose Helena Loureiro. « Toujours garder les goûts les plus authentiques possibles, c’est ma motivation ; ! » En 2011, elle a réalisé un rêve de longue date en publiant un livre : Helena, 100 recettes portugaises. « Je suis très heureuse, car je vis ma passion. Je me sens totalement réalisée !

Photo : © Brian Yppérciel

X