Harold Côté

L’homme des défis plus grands que nature

4 avril 2011

Le restaurant Chez ma grosse truie chérie, vous connaissez ? Attendez de connaître son propriétaire, Harold Côté ! Si ses entreprises connaissent un tel succès, c’est justement grâce à son audace, son imagination, son flair et sa détermination !

Par Hélène Demers

Pendant ses études en sciences et en génie, Harold Côté est serveur dans les restaurants... jusqu’à ce qu’il conjugue sa fibre entrepreneuriale à sa passion pour la restauration et qu’il transforme son appartement en gîte. Cette expérience concluante constituera le prélude de son aventure peu banale. Il déniche ensuite un secteur stratégique du centre-ville de Montréal : la rue Argyle, où s’alignent de vieilles maisons de briques brunes. Graduellement, il en acquiert cinq, dont une grande maison de ville. D’importants travaux de restauration les métamorphoseront en 20 chambres et suites de luxe ainsi qu’en une villa exceptionnelle. Et il s’occupe entièrement du design, apportant un soin méticuleux à créer dans chaque pièce une atmosphère bien sentie. « J’ai alors développé toute une expertise en planification des travaux et en design », affirme M. Côté.

Harold Côté s’efforce toujours de dépasser les attentes des clients. « C’est la somme de tous les détails pour lesquels on se casse la tête qui fait le produit final. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ? J’essaie de toujours faire les choses les plus élaborées et d’entraîner des gens passionnés derrière moi. C’est tout un tourbillon ! » En effet, M. Côté ne cherche pas la facilité quand il acquiert une propriété sur la rue Ontario, près de Papineau, un quartier malfamé à l’époque. Mais il y voit déjà tout le potentiel. Le quartier se transforme rapidement, et M. Côté ouvre le Inn Between, quatre appartements haut de gamme, restaurés sans compromis sur la qualité, la beauté et le confort.

Enfin, quand M. Côté fait l’acquisition de l’immeuble situé à l’angle de Papineau-Ontario, il se lance dans le plus gros projet de sa vie : son restaurant, ouvert en juillet 2010. Le potentiel de la place est énorme : une longue façade, une immense terrasse derrière, et beaucoup d’espace. S’apparentant à une brasserie française, ce restaurant servira des produits du terroir, offrira une belle ambiance et une facture assez rustique, mais surtout, son design spectaculaire sera composé d’objets recyclés. Ainsi, fidèle à lui-même, pendant des semaines, Harold Côté visitera les centres de recyclage industriels du Québec pour dénicher les éléments de son décor. Parmi ses trouvailles inusitées, mentionnons les flotteurs des lignes à haute tension d’Hydro-Québec transformés en mobile géant égayant la terrasse, les équipements du défunt restaurant Hélène de Champlain, et les allées de quilles récupérées à La Tuque et transformées en tables ! « Ça a été très compliqué de sortir ces allées de 800 livres chacune ! » reconnaît-il. Puis, envers et contre tous, Harold Côté a eu l’audace de baptiser son restaurant Chez ma grosse truie chérie. « C’est punché, humoristique et irrévérencieux à souhait. Par contre, ça nous force à livrer la marchandise ! » Et cet irréductible a encore gagné son pari, ce nom lui offrant une publicité inespérée. Tout comme l’immense et saisissante truie de fibre de verre qui trône sur la façade, une pièce unique réalisée par René Casavant. Elle a même valu au restaurant d’apparaître dans le Magazine Figaro ! À cultiver aussi passionnément l’art de sortir des sentiers battus, Harold Côté n’a pas fini de nous étonner… C’est à suivre !

Photo : Rodolf Noël

Dans cette édition

MEV, le nouveau bavard de l’industrie
Poissons et fruits de mer : aliments sous haute surveillance
Tableau des principales espèces de poissons issues de la pêche commerciale au Québec
L’approvisionnement local en poissons dans les services alimentaires de milieux institutionnels québécois
Mets à emporter
Connaissez-vous bien les Québécois francophones ?
Le monde est SPA
Le monde est SPA
Augmentation des prix des menus
Proposez une INFOLETTRE qui vous rapportera gros
L’été s’annonce chaud… pour les gestionnaires !
Poissons
Le Hangar
Technologies en hôtellerie : le mouvement s’accélère
Rue Le Bec, Lyon, France



PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

La Revue HÔTELS, RESTAURANTS & INSTITUTIONS est un magazine francophone qui offre de l’information de pointe sur le milieu HRI (hôtels, restaurants et institutions).