Formule E et terrasses : Des propriétaires de la rue Ontario furieux

14 juillet 2017 - Par Pierre-Alain Belpaire

Plusieurs commerçants de la rue Ontario ont fait appel aux médias pour dénoncer la fermeture de leurs terrasses durant le Grand Prix de Formule E qui se tiendra fin juillet. Dans les colonnes de La Presse, Alexandre Takos, responsable marketing de la poissonnerie La Mer, estime ainsi « n’avoir reçu aucun avis l’informant que l’une des entrées du commerce de la rue René-Levesque allait être utilisée pour installer des gradins lors du Grand Prix de Formule E ».

Le propriétaire de la microbrasserie Station Ho.st, Frédéric Cormier, critiquait quant à lui la décision de la Ville de le forcer à démanteler sa terrasse pour l’occasion, rappelant que 80 % de ses revenus estivaux provenaient des ventes effectuées en terrasse. Et d’évoquer des pertes de 20 000 $ à 30 000 $. « Le 5 août est l’une de nos deux plus belles journées en termes de ventes durant l’année. On n’aura pas le temps de tout réinstaller », ajoutait-il.

Le responsable du Grill Barroso, Victor Magalhaes, parle quant à lui de pertes allant jusqu’à 50 %.

Dans un communiqué, l’arrondissement de Ville-Marie annonce avoir demandé à Montréal c’est électrique de « rembourser les frais de démontage, d’entreposage et de réinstallation des cafés-terrasses installés sur le domaine public dans la rue Ontario Est, entre la rue Berri et l’avenue Papineau ». Sur présentation de factures à Montréal c’est électrique, les propriétaires peuvent attendre un remboursement de 2 000 $ maximum.

Une réaction critiquée par les restaurateurs qui l’estiment insuffisante.

(Avec communiqué. Illustration : Terrasse du Station Ho.st / Facebook)

Magazine
X