Foodchain : Un « trip » d’amis à l’origine de ce végé-fastfood

15 mai 2017 - Par Catherine Maisonneuve

- Ouverture officielle : 15 mai 2017
- Nombre de places : 20
- Chefs  : Charles-Antoine Crête, Cheryl Johnson, Jeffrey Finkelstein
- Propriétaires  : Charles-Antoine Crête, Cheryl Johnson, Zébulon Perron, Jean-François Saine, Jeffrey Finkelstein, Sébastien Blanchette
- Cuisine  : végétarienne, restauration rapide
- Designer  : Zébulon Perron
- Style  : fonctionnel et minimaliste

Foodchain est l’aboutissement d’une idée folle qu’ont eue Charles-Antoine Crête, Cheryl Johnson, Zébulon Perron et Jean-François Saine (Montréal Plaza) voici quelques années : créer une chaîne de restauration rapide modulable et standardisée. En cours de route, le boulanger Jeffrey Finkelstein (Hof Kelsten) s’est joint au projet en tant qu’associé, tout comme l’homme d’affaires Sébastien Blanchette.

« Au début, mon ami et partenaire dans Montréal Plaza, Jean-François Saine, m’avait parlé d’ouvrir une chaîne, raconte Charles-Antoine Crête. Je lui ai donc dit : je vais te développer un concept de chaîne de restaurants et toi, monte-moi un modèle d’affaires. Il aura fallu deux ans et demi avant d’en arriver à FoodChain. »

La mécanique de Foodchain est pensée, organisée et contrôlée. « On s’est posé la question : comment standardiser le processus au maximum ?, poursuit Jean-François Crête. Qu’est-ce qui coûte cher et qui est compliqué en restauration ? La plonge et la ventilation ! On voulait donc éliminer ces éléments qui coûtent temps et argent. Rentrer huit boîtes de robots et les installer dans la cuisine, c’était moins compliqué à long terme que de devoir travailler avec de l’équipement spécialisé qui peut briser à tout moment et qui nécessite un maintien constant et dispendieux. »

Le menu a été conçu de manière collaborative entre les partenaires du projet, qui voient FoodChain comme un vrai « trip » d’amis. On retrouve huit plats de légumes au menu ainsi qu’un plat de « pain magique » et quelques pâtisseries, imaginés par Jeffrey Finkelstein. Charles-Antoine Crête confie que, pour l’instant, l’équipe veut apprendre à marcher avant de courir. « On est végétarien pour l’instant, parce c’est vraiment plus simple et qu’on est encore en mode "test", mais on ne dit pas non à offrir des plats avec de la viande, éventuellement. »

Le restaurant reçoit des légumes entiers qui sont coupés dans le même format. Puis les ingrédients de chaque plat sont assemblés dans des bols destinés à la vente. « À la seconde où le client commande, les légumes sont mélangés. Le plat dans lequel on portionne le tout, c’est le même plat dans lequel le client va manger. C’est comme ça qu’on évite la plonge. Chaque plat à sa vinaigrette et on a un "crunch" universel qu’on ajoute à chaque recette. C’est donc : légumes + crunch + vinaigrette et bye ! »

L’objectif ultime de l’équipe est d’exporter le concept Foodchain au Québec et éventuellement à l’étranger. Le premier restaurant de la rue McGill College est donc un projet-pilote.

(Crédit photo : zébulon perron et catherine maisonneuve)

Foodchain , 1212 McGill, Montréal :
- Sur le Web : eatfoodchain.ca
- Sur Facebook : Foodchain
- Sur Instagram : @EatFoodChain

Magazine
PUBLICITÉ
X