Escondite : Un restaurant festif et exotique pour les soirs de matchs

16 novembre 2017 - Par Katherine Boisvert

- Ouverture officielle : 24 octobre 2017
- Nombre de places assises  : une soixantaine
- Type de cuisine : mexicaine
- Propriétaires : Yann Levy, Benjamin Bitton, Yossi Ohana et Moti Meslati

Deux ans et demi après l’ouverture du premier Escondite, les restaurateurs Yann Levy, Benjamin Bitton, Yossi Ohana et Moti Meslati récidivent avec un second établissement du même nom, situé à quelques pas du Centre Bell.

Comme son grand frère, le nouvel Escondite propose une ambiance festive et exotique à souhait. Le décor, élaboré par Yann Lévy et ses collègues, se veut éclaté avec son mobilier éclectique, ses fresques de Frida Kahlo et ses têtes de mort à la Cinco de Mayo. C’est toutefois l’immense murale de la peintre mexicaine, signée par l’artiste montréalais Stikki Peaches, qui donne le ton au restaurant. « Frida Kahlo est un personnage très emblématique de la culture mexicaine. C’est une femme iconique, qui est très facile à identifier, souligne Yann Lévy, copropriétaire. Notre approche vise à faire en sorte que les gens déconnectent. Donc, plus les références mexicaines sont nombreuses, plus on augmente le dépaysement. » Le restaurant compte actuellement une soixantaine de places, mais sa capacité devrait être augmentée cet été, grâce à l’ajout de terrasses à l’avant et à l’arrière de l’établissement.

L’Escondite de la rue Drummond offre le même menu que son homologue installé sur la rue Union, soit quelques plats de type tapas et une cuisine mexicaine « avec des twists asiatiques, américaines ou canadiennes », précise Yann Lévy. Afin de tirer profit de son emplacement, le nouveau venu s’agencera toutefois au calendrier du Centre Bell. Le restaurant ouvrira les lundis soir et la cuisine fermera plus tard lors des matchs des Canadiens : un menu « late night » sera même proposé aux fêtards.

Le quatuor, également derrière Biiru, Habanera et Koa Lua, ne s’arrêtera pas au Escondite de la rue Drummond… Les quatre restaurateurs planchent en effet sur l’ouverture d’un troisième Escondite dans la métropole. « On veut agrandir notre marque, tout d’abord à Montréal, puis au Québec et on verra ensuite ce que ça pourra donner à l’extérieur du Québec, affirme Yann Levy. L’ouverture du restaurant de la rue Drummond, c’est une bonne occasion de tester notre produit et de voir comment les gens vont réagir à un deuxième Escondite qui n’est pas situé à l’autre bout de la ville. »

Les projets n’arrêtent donc jamais pour Yann Lévy, Benjamin Bitton, Yossi Ohana et Moti Meslati, qui, rappelons-le, ont également ouvert le bar à cocktail japonais Gokudo il y a quelques mois à peine… « On a eu des opportunités et on a décidé de les saisir, explique Yann Lévy. Le prix à payer pour ça, c’est de travailler plus fort. Les occasions se sont multipliées dans les trois dernières années, alors on s’est dit : on se reposera après ! »
 
 

(Crédit photo : Escondite)
 
Escondite, 1224, rue Drummond, Montréal :
- Sur le Web : escondite.ca
- Sur Facebook : esconditemontreal
- Sur Instagram : escondite_mtl

Magazine
PUBLICITÉ
X