Deux ans après le Bataclan, les hôteliers français retrouvent le sourire

5 décembre 2017 - Par Pierre-Alain Belpaire

Les effroyables attaques terroristes qui ont secoué la France n’ont plus d’impact (ou presque) sur les résultats des hôtels installés dans l’Hexagone. Selon des chiffres transmis par MKG Consulting, « grâce à un excellent dernier trimestre, l’année 2017 va se conclure sur une bonne note avec des performances en nette amélioration par rapport à 2016 ». Le revenu par chambre (RevPAR) augmente de 4,5 % tandis que le taux d’occupation grimpe de 3 % (pour s’établir à 68,2 %). L’embellie touche toutes les catégories de l’hôtellerie française, même si le haut de gamme affiche la plus belle remontée en termes de fréquentation (+ 4 %).

« Les prix moyens, de leur côté, sont stables par rapport à 2016. Après avoir été à la baisse sur les premiers mois, la tendance s’est inversée à partir du mois d’août sous l’impulsion des hôtels de la capitale », notent encore ces experts.

« Ces bons résultats ont pu se réaliser grâce notamment au retour d’une clientèle long-courrier en provenance des Etats-Unis, du Japon, de Chine et de Russie, poursuit le communiqué. Ces nationalités avaient boudé la capitale en 2016 notamment pour des raisons sécuritaires. » Si la région parisienne mène le bal, d’autres régions, comme la Nouvelle-Aquitaine ou la Bretagne, « affichent également d’excellentes performances grâce notamment à une activité événementielle très importante ».

L’étude se termine par une note particulièrement optimiste, soulignant que ce net regain devrait se prolonger en 2018. « Avec une offre en légère progression sur les dernières années et la concurrence toujours plus accrue des plateformes de réservations entre particuliers, le retour au niveau de 2017 confirme le potentiel de l’industrie touristique française », conclut Vanguelis Panayotis, CEO de MKG Consulting.

(D’après communiqué)

Magazine
X