Des chiffres qui parlent

Par François Pageau M.Sc., Professeur à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec

19 octobre 2014

Constat 1

L’industrie de la restauration se porte bien dans le pays de l’oncle Sam.
Selon la National Restaurant Association (NRA), l’année 2014 promet un record de ventes des restaurants du pays de l’ordre de 683,4 milliards de dollars américains, soit une croissance de 3,6 % par rapport à 2013. Ainsi, le chiffre d’affaires total de cette industrie aura triplé depuis 1980 chez nos voisins du sud. Le secteur commercial représente à lui seul des ventes de 624,3 milliards de dollars américains, le secteur institutionnel, 56,6 milliards et le secteur militaire, 2,5 milliards.

Source : National Restaurant Association (Restaurant Industry Forecast, 2014)

Observations :

- Cette position privilégiée de la restauration aux États-Unis est le reflet d’un comportement social en croissance puisque les restaurants accaparent maintenant 47 % des dépenses des ménages en nourriture, comparativement à seulement 25 % en 1955.

- Dans l’ensemble, au chapitre des profits, environ 30 % des restaurants prévoient une hausse en 2014, 45 % prédisent la stabilité et 25 % s’attendent à une baisse durant la présente année. D’ailleurs, les enjeux auxquels les restaurateurs anticipent devoir faire face dans le futur sont : la réforme du système de santé, l’économie, le gouvernement, le maintien du chiffre d’affaires, le recrutement et la rétention de la main-d’œuvre, le coût de la nourriture, la concurrence, l’augmentation du salaire minimum, le coût de la main-d’œuvre et la rentabilité.

- L’industrie de la restauration est l’un des plus importants créateurs d’emplois au pays, et emploiera 13,5 millions d’individus cette année, soit une hausse de 2,8 % par rapport à 2013.

Constat 2 :

Aux États-Unis, les restaurateurs investissent dans les nouvelles technologies
Selon le sondage Technology Innovation Survey 2013 de la NRA, une majorité de restaurateurs ont comme projet d’attribuer des ressources financières aux nouvelles technologies en 2014.

TABLEAU 1

Pourcentage des gestionnaires affirmant qu’ils attribueront des ressources à de nouvelles technologies en 2014

Selon le même sondage, plus de la moitié des restaurateurs des États-Unis sont actifs sur les réseaux sociaux.

TABLEAU 2

Pourcentage de gestionnaires actuellement actifs sur les réseaux sociaux

Observations :

- Signe que les stratégies de mise en marché et les pratiques de gestion de cuisine et d’administration sont en pleine mouvance, l’utilisation des nouvelles technologies de l’information, et notamment des réseaux sociaux, est certainement une réalité incontournable pour les acteurs de l’industrie de la restauration.

- Les entreprises qui ne s’y intéressent pas seront éventuellement dépassées et même évitées, entre autres par les clientèles plus jeunes.

- Les bénéfices habituellement recherchés par les restaurateurs avec ces technologies sont la croissance et le maintien du volume d’affaires et l’augmentation de la productivité.

- Cependant, il ne suffit pas d’acheter l’équipement et de faire un peu de formation pour obtenir des résultats. Des changements sont à prévoir en matière de structures, de responsabilités et d’aménagements physiques.

Dans cette édition

Faites la différence
Claudine Roy
Alexia Douyon
Louer ou acheter l’équipement ?
L’industrie hôtelière au Québec 2013-2015
Pâtes, nouilles, sauces, etc.
Les cuisinières
La Belle Province Plus par Olivier Paré
Comment choisir les produits nettoyants pour les surfaces ?
Épices et assaisonnements secs
Peut-on se servir des photos disponibles sur le Web ?
Le changement et l’innovation : un duo du tonnerre !
Orange, la quatrième couleur du vin



PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

La Revue HÔTELS, RESTAURANTS & INSTITUTIONS est un magazine francophone qui offre de l’information de pointe sur le milieu HRI (hôtels, restaurants et institutions).