Day Without Immigrants : des centaines de restaurants américains fermés ce jeudi

16 février 2017

De très nombreux établissements installés aux Etats-Unis ont décidé de ne pas ouvrir leurs portes ce jeudi, par solidarité pour les « immigrés qui nourrissent l’Amérique », relevait une journaliste de l’Agence France Presse. La chaîne de bars à salade Sweetgreen a ainsi décidé que ses 18 succursales installées à Washington resteraient closes en cette « Journée sans immigrés », organisée en réaction aux récentes décisions et déclarations du président Trump. « Nous sommes trois fils d’immigrés », expliquent simplement les fondateurs de Sweetgreen.

La capitale américaine, véritable bastion démocrate, n’est pas la seule ville concernée par cette vague de protestations, aussi originale que percutante. New York et Philadelphie étaient ainsi particulièrement touchées tandis qu’à Chicago, une cinquantaine d’enseignes « avaient baissé leurs rideaux », constatait l’AFP. Certains McDonald’s étaient également fermés. Sur les vitrines ou sur les pancartes des grévistes, des slogans adressés au président nouvellement élu : « Sans nous et sans notre soutien, ce pays est paralysé », « Les immigrés nourrissent l’Amérique » ou encore « They will not build walls in our communities ».

Si l’industrie des HRI réagit ainsi, c’est que, selon de récentes estimations, « les sans-papiers représentaient 9 % des employés du secteur de l’hôtellerie et de la restauration en 2014, selon l’institut Pew Research Center ».

Découvrez l’article rédigé par le New York Times : Day Without Immigrants to Hit Washington in the Stomach ou le reportage réalisé par le Washington Post : Restaurants, schools close in ‘Day Without Immigrants’ protest

Magazine
X