Plans et devis

Bistro B

Sous la loupe

14 décembre 2011 - Par Ginette Poulin

Ouvert depuis la fin du mois de juillet, le Bistro B est le plus récent projet du chef François Blais qui, pendant plus de sept ans, a su se bâtir une solide réputation dans le paysage gastronomique québécois à la barre du restaurant Panache, qu’il a quitté en novembre 2010. Situé au coin des rues Cartier et Aberdeen, dans le local anciennement occupé par le restaurant Momento, le Bistro B offre une cuisine du marché qui évolue au rythme des saisons dans un décor urbain et élégant. Les pages qui suivent vous offrent une vue d’ensemble de la réalisation de ce sympathique resto-bar qui a vu le jour en un temps record.


Photo 1 : Vue sur le salon privé qui se trouve tout au fond du restaurant et sur la banquette qui permet d’accueillir de 6 à 10 personnes.

Après des travaux qui ont nécessité un investissement de 850 000 $, le Bistro B occupe une superficie totale de plus ou moins 2 400 pieds carrés et ne ressemble en rien à son prédécesseur. « Tout a été changé, raconte François Blais. Du moindre clou à la plus petite vis ! » La cuisine, située en plein coeur du restaurant, est le véritable centre d’attraction de l’établissement, puisqu’elle est entourée d’un comptoir qui permet aux invités d’observer le travail des cuisiniers tout en appréciant leur repas. « J’avais beaucoup d’idées dès le début du projet, mais le plus important pour moi, c’était que la cuisine soit présentée comme un îlot central où les clients pourraient voir ce que nous faisons, explique M. Blais. Ça nous rapproche des gens et ça permet de créer une ambiance plus conviviale. »

Juste au-dessus des fourneaux, des ardoises viennent remplacer les traditionnels menus de papier, histoire de pouvoir changer la carte au gré des inspirations du chef. À l’arrière de la cuisine, à l’abri des regards, se trouve une deuxième aire de préparation ainsi que la plonge. « Même si les gens aiment être spectateurs, il faut tout de même tenir compte de l’aspect visuel dans son ensemble. Bien que certains aliments soient très bons au goût, la façon de les apprêter peut ne pas être très attrayante ou appétissante pour le client. C’est pour ça qu’il était important pour nous d’avoir un espace en retrait de l’aire de travail principale. »

Des aires bien définies pour maximiser l’espace

Un immense cellier vitré clôture la partie cuisine pour laisser place à un salon privé, idéal pour la tenue de réunions d’affaires ou d’activités spéciales. L’établissement possède également un bar qui est situé juste au bout de la salle à manger. Contrairement aux standards habituels, son comptoir s’élève à 36 pouces de hauteur et les sièges qui l’entourent sont presque au même niveau que les chaises de la salle à manger. « Ça amène une tout autre dynamique, puisque la plupart des bars ont une hauteur de 42 pouces, ce qui a tendance à isoler les clients du reste de la salle. Tout au long du projet, nous avons cherché à mettre l’accent sur la création d’espaces bien définis, sans toutefois nuire au côté rassembleur », souligne Katrine Beaudry, designer pour la firme LemayMichaud Architecture Design et responsable du projet. « Ce n’est pas toujours facile de rendre le tout cohérent, surtout lorsque la superficie est restreinte, mais je crois que dans le cas du Bistro B, nous avons bien réussi ! »

La convivialité était le mot d’ordre tout au long du projet, même dans la conception des toilettes qui sont mixtes. « Au Bistro B, il n’y a pas d’espace convenu, ajoute Mme Beaudry. Tout le monde se croise ! »


Plan de l’ensemble de la superficie visible du Bistro B. À l’entrée du restaurant, on trouve la salle à manger (en bas, à droite) avec le bar qui se trouve au bout. Dans le haut du plan, on voit bien la cuisine centrale entourée de son vaste comptoir en L. À l’extrémité gauche, le salon privé et les salles de bains.

© LemayMichaud Architecture Design


Photo 2 : Le bar est situé au fond de la salle à manger principale. La hauteur du comptoir et des bancs a été modifiée pour créer une continuité avec le reste des tables.


Photo 3 : Une partie de la salle à manger du Bistro B. On remarque que le mur et le plafond, tous deux faits de lattes de bois réusiné, permettent de bien définir la partie bar.


Photo 4 : Le comptoir qui entoure la cuisine centrale a été conçu de façon à bien voir le travail des chefs lors de la préparation des différents plats. C’est en quelque sorte le point d’observation du restaurant. Pour l’ensemble des matériaux et des revêtements choisis pour chaque partie du restaurant, les textures jouent un rôle important dans le rendu final du Bistro B.


Photo 5 : OEuvre d’art créée spécialement pour le Bistro B. Rien de mieux pour vous démarquer que de trouver des images et des œuvres qui sauront attirer l’attention des clients tout en amenant une touche personnelle à votre établissement.

Tout est dans les détails

Le bois, le cuir et l’acier inoxydable sont prédominants dans l’ensemble du restaurant et sont savamment agencés pour donner un maximum d’impact. « François voulait quelque chose de simple et de décontracté qui s’orientait autour de sa personnalité, de sa façon d’être. Il aime tellement le bois que s’il n’en tenait qu’à lui, le Bistro B aurait ressemblé à un chalet en bois rond ! se remémore Katrine Beaudry. C’est là qu’on intervient en tant que designer, on doit faire comprendre au client qu’à long terme, les gens n’apprécient pas vraiment les espaces qui ne présentent qu’un seul élément. Il faut qu’il y ait quelque chose de prédominant, oui, mais c’est dans la variété et dans les petits détails qu’on réussit à susciter l’intérêt des gens. »

Ce souci du détail se reflète tant dans le choix des revêtements pour les chaises et les banquettes que dans celui du plancher ou des différentes surfaces où les invités peuvent manger. Même les murs de la salle de bains parviennent à être captivants grâce à la céramique utilisée. Chaque cabinet offre une couleur bien distincte qui est rehaussée par la forme hexagonale et le fini des carreaux.

Malgré la présence abondante du bois, la panoplie de teintes et de grains utilisés pour chaque élément et leur disposition démontrent bien qu’un même matériau peut offrir de nombreuses possibilités. Le mur derrière le bar, qui se prolonge sur une partie du plafond, en est un parfait exemple.


Bien que le décor du Bistro B soit sobre, chaque élément amène quelque chose de plus à l’espace. C’est le cas de ces immenses luminaires en chrome qui viennent rehausser l’atmosphère du bar.


Le souci du détail se retrouve jusque sur les murs des cabinets de toilette qui ont été recouverts de tuiles à motif hexagonal. Le choix des couleurs et des finis contribuent à créer un look bien distinct.

L’importance d’une bonne collaboration

À voir le résultat, on ne le dirait pas, mais la conception du Bistro B s’est faite assez rapidement. « Nous avons fait une esquisse préliminaire avec François, qui a participé ardemment au déroulement du projet. Après deux mois de révisions et d’ajustements, suivis de plusieurs sorties en magasin pour “meubler” l’espace, nous étions prêts à tout mettre en place ! révèle la désigner. Heureusement que j’ai une bonne équipe et que nous avons réussi à trouver des produits qui étaient disponibles rapidement ; c’était tout un défi ! »

Pour François Blais, l’important était de se sentir en confiance. « Je connais Katrine depuis longtemps. Elle ne savait peut-être pas tout ce que je voulais dans mon restaurant, mais elle savait surtout ce que je ne voulais pas. Ça nous a permis de gagner énormément de temps et je peux vous dire qu’avec un deadline aussi serré et un budget restreint, on n’a pas le temps de perdre du temps ! »

Fiche technique

- Bistro B, 1144, avenue Cartier, Québec, www.bistrob.ca
- Design d’intérieur : LemayMichaud Architecture Design
- Superficie totale du restaurant : 2 400 pieds carrés
- Nombre de places assises : 85 à l’intérieur et 18 sur la terrasse

Dans cette édition

Mal bouffe, sors de ce restaurant !
Samy Rabbat
Gabrielle Fontaine
Module d’enregistrement des ventes
La crème…
Quatre principes gagnants pour générer des ventes additionnelles
Conversations déterminantes
Boco
Le mentorat d’affaires
M’as-tu lu ?
Cave à vin ou cellier ?
L’énigmatique « sans gluten »
Comment créer des relations clients durables
La gestion



PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

La Revue HÔTELS, RESTAURANTS & INSTITUTIONS est un magazine francophone qui offre de l’information de pointe sur le milieu HRI (hôtels, restaurants et institutions).