Bestaffin : Des remplaçants compétents et disponibles « dans la minute »

28 avril 2017 - Par Pierre-Alain Belpaire

« L’idée était de créer un mix entre Tinder et Airbnb et qui serait destiné à l’industrie de la restauration et de l’hôtellerie. » Si, ainsi résumé, le concept Bestaffin paraît simple, voire futile, l’outil développé par Samantha Lugassy et Gregory Chevrot pourrait véritablement révolutionner l’industrie des HRI. Et soulager bien des propriétaires d’établissements.

Après avoir tous deux travaillé durant plus de 20 ans dans l’univers de la restauration, les deux entrepreneurs décident de s’attaquer à un problème récurrent… et malheureusement connu de tous les professionnels. « Un serveur qui ne se présente pas, un cuisinier malade, une réceptionniste absente… Quel patron n’a jamais dû affronter ce genre de situations ? Dans bien des cas, on pare au plus pressé, on rappelle des employés en congé. Ou on se débrouille, tout simplement », explique Samantha Lugassy.

La plateforme Bestaffin entend régler ce problème en mettant en contact employeurs et travailleurs potentiels. « Pour pouvoir utiliser notre service et faire appel à notre réseau, les restaurants, bars et hôtels doivent compléter un rapide formulaire. Dès qu’ils publieront une annonce, tous les candidats répondant au profil recherché recevront une alerte et pourront appliquer. En moins d’une minute, des dizaines de remplaçants pourraient donc se faire connaître du patron ou du responsable des ressources humaines, détaille la jeune femme. Je cherche un employé, tu cherches à faire quelques heures ? Parfait, réglons ça rapidement ! »

Pour améliorer rapidité et efficacité, un système de géolocalisation permet de limiter géographiquement les recherches. Par ailleurs, grâce au CV déposé en ligne par les candidats mais aussi suite aux évaluations remplies par les précédents établissements ayant fait appel à leurs services, les employeurs pourront sélectionner les remplaçants les plus qualifiés. « La grande particularité de notre outil, c’est qu’il permet de pallier une absence ponctuelle. Vous cherchez un barista compétent pour venir combler un vide de 5 heures ? C’est possible ! » Si la durée minimale du contrat est de trois heures, il n’existe aucune limite maximale.

Lancée voici trois semaines à peine, la base de données de Bestaffin contient déjà plus de 200 profils de candidats potentiels. « Pour l’heure, nous nous limitons à la région de Montréal, mais évidemment nous espérons pouvoir rapidement proposer nos services à Québec et dans toute la province. Et pourquoi pas, un jour, dans le reste du Canada ? », souffle l’instigatrice du projet.

Pour suivre Bestaffin :
- Sur le Web : bestaffin.com
- Sur Facebook : Bestaffin.com
- Sur Instagram : bestaffin

Magazine
PUBLICITÉ
X