Blogue du prof
Accueil > WIKI HRI > BUSINESS MODEL (BM)

BUSINESS MODEL (BM)
30 octobre 2016 - TAGS

par Christian Latour

Le terme « business model » est le terme le plus souvent utilisé par les entreprises et les chercheurs pour désigner le modèle d’affaires. On utilise également très souvent l’abréviation « BM ».

« Au-delà de l’amélioration des produits et des processus, les entreprises doivent expérimenter de nouveaux business model pour perdurer. » — Jean-Dominique Senard, PDG de Michelin

Le business model global conditionne l’action en matière de coûts, de qualité et de délais. — Pascal Goureaux et François Meyssonnier (2009)

Chaque projet de conception d’un business model est unique et présente ses propres défis, obstacles et facteurs clés de réussite. – Alexander Osterwalder & Yves Peigneur (2010)

« Il est nécessaire pour une entreprise existante de remettre en cause la logique dominante de son secteur afin d’être capable d’imaginer un nouveau business model. » — Moingeon et al. (2010, p. 276)

Le Business Model est un bon outil, voire plutôt une bonne boite à outils, de l’activité d’une entreprise existante. — Verstraete et al. (2011, p. 27)

Selon nous, le BM est l’expression utilisée pour nommer cette convention d’affaires entre les partenaires. Celui qui en a la représentation la plus complète est son porte-parole : l’entrepreneur (première partie prenante). Il a comme tâche de convaincre les possesseurs de ressources d’apporter ces dernières et ainsi les transformer en parties prenantes. — Verstraete et al. (2012, p. 14)

« Un approche business model est un appel à la synthèse des multiples facettes d’un projet économique ainsi qu’à la conciliation entre des cadres théoriques et l’action réelle d’entreprise. » — Denis Dauchy (2013)

« Un business model désigne le système d’action que déploie une entreprise pour mener une activité et créer de la valeur. » — Denis Dauchy (2013, p. 1)

« Un business model est la manière singulière et cohérente de mener une activité économique et de créer de la valeur. » — Denis Dauchy (2013, p. 2)

« La modélisation d’affaires (ou business modeling) est la construction ou la réinvention par une entreprise d’un système concret d’action pour une activité économique. » — Denis Dauchy (2013, p. 2)

« Un business model est, à la fois, le résultat d’une logique stratégique. Et une représentation opérationnelle et économique pour mieux agir. Il permet de comprendre comment se génère la valeur. » — Denis Dauchy (2013, p. 2)

« Toutes les industries sont concernées. Internet et les autres outils de communication accroissent de façon considérable la capacité d’innovation business model. » — Denis Dauchy (2013, p. 4)

« […] les nouvelles technologies symbolisées par Internet sont à la base de nouveaux canaux de distribution et de relation clients, générant ainsi des nouveaux business models. » — Denis Dauchy (2013, p. 5)

« Un business model est nécessairement un écosystème. » — Denis Dauchy (2013, p. 7)

« La réflexion stratégique et la description du business model sont donc des étapes préalables à un business plan. Une bonne modélisation économique est une condition incontournable pour formaliser un plan. » — Denis Dauchy (2013, p. 8)

« Un business model peut se définir comme un ensemble de composants techniques articulés avec une énergie humaine tendue vers une proposition de valeur ou une promesse d’utilité. » — Denis Dauchy (2013, p. 17)

« Les différentes décompositions sur la manière dont se génère le chiffre d’affaires et son évolution apparaissent précieuse pour valider et piloter un business model. » — Denis Dauchy (2013, p. 37)

« Une approche business model doit privilégier la formule : Coûts = Prix cible - Profit. » — Denis Dauchy (2013, p. 54)

« La formule de revenu est une facette essentielle d’un business model. Elle mérite à ce titre une gestion proactive. » — Denis Dauchy (2013, p. 58)

« La proposition de valeur, le type de monétisation et l’organisation doivent être traités de manière systémique (articulée) dans toute évolution de business model. » — Denis Dauchy (2013, p. 60)

« […] deux facettes incontournables et complémentaires d’un business model ; l’efficacité et l’efficience. » — Denis Dauchy (2013, p. 64)

« La réflexion et l’action autour de la notion de système ouvert d’action [d’écosystème) sont aujourd’hui vitales pour l’innovation sur les business model. » — Denis Dauchy (2013, p. 65)

« Réinventer des business models consiste souvent à réinventer des frontières.. » — Denis Dauchy (2013, p. 70)

« La construction solide d’un business model a pour finalité une proposition de valeur aux clients (et partant à la société au sens large) et pour guide la performance économique. » — Denis Dauchy (2013, p. 88)

« Un business model solide intègre les deux capacités de profitabilité et de croissance. » — Denis Dauchy (2013, p. 109)

« La capacité de génération de la croissance est une composante intrinsèque d’un business model. La force d’un modèle économique se mesure à sa création de valeur, à son volume futur de profit et de cash opérationnels, à une combinaison entre croissance et projection d’une profitabilité sur capitaux investis. Les meilleurs business model se caractérisent par une relation mutuelle entre profitabilité et croissance. » — Denis Dauchy (2013, p. 109)

« Pour certaines activités fortement intensives en capital ou en besoin élevé de trésorerie ainsi que dans les phases de naissance ou de croissance forte, le financement peut être comme la première “matière première” du business model. » — Denis Dauchy (2013, p. 117-118)

« Un business model correspond à une réalité systémique et humaine. » — Denis Dauchy (2013, p. 143)

« Un nouveau business model se nourrit de nouveaux schémas mentaux, d’une capacité de sortie des usages sur de nombreux sujets opérationnels et culturels. » — Denis Dauchy (2013, p. 155)

« Plus l’environnement sera difficile, volatil et imprévisible, plus les business models devront être solide. » — Denis Dauchy (2013, p. 167)

« Un business model doit avoir un cap, un focus. C’est la première et la plus essentielle des conditions de sa solidité. La proposition de valeur aux clients (la promesse) a été posée comme la manière la plus pertinente de définir ce focus. » — Denis Dauchy (2013, p. 167-168)

« L’utilité est le cap de la création de valeur. C’est en créant de l’utilité pour les clients qu’une activité, selon son modèle de revenu, pourra capter le maximum de valeur. » — Denis Dauchy (2013, p. 168)

« Un business model ne se réduit pas à une logique mécaniste. C’est aussi, et surtout, le produit de convictions, de circonstances, de rencontres entre des acteurs et une situation. Le style des dirigeants et des acteurs clés fait partie du business model. » — Denis Dauchy (2013, p. 169)

« Être architecte d’un business model, c’est concevoir une construction économique mouvante. C’est assembler les composantes de l’action avec patience et préoccupation de cohérence et de singularité. » — Denis Dauchy (2013, p. 169)

« La condition clef de survie de tout business model : la capacité d’apprentissage permanent. » — Denis Dauchy (2013, p. 170)

« Peu d’entreprises comprennent suffisamment bien leur business model existant (son postulat de départ, ses interdépendances naturelles, ses forces set ses faiblesses). Elles ignorent donc quand tirer profit de leur cœur de métier et quand opter pour un nouveau business model. » — Johnson et al. (2015, p. 50)

« Impossible d’inventer ou de réinventer un business model sans identifier d’abord une proposition de valeur client claire. » — Johnson et al. (2015, p. 51)

« [...] tout business model se caractérise surtout par un ensemble de décisions qui déterminent collectivement la manière dont une entreprise génère ses revenus, s’engage dans des dépenses et gère ses risques [...] » — Girotra et Netessine (2015, p. 100)

« Le business model, aussi appelé en français “modèle d’affaires”, sert à [...] décrire en quelques éléments clés comment l’entreprise va gagner sa vie. » — Extrait de : Sophie Racquez (2015). « Business Model Creation. » iBooks. https://itun.es/ca/3fu05.l

.........

✓ Comprendre... construire ou améliorer un business model… ce qu’il faut savoir !

.........

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de (gestion / réflexion) du restaurateur presque parfait ☺


Il n'y a actuellement aucun commentaire en réponse à cet article.



X